Elis, One Access, OSE Pharma, Safti… les IPO de retour


Plusieurs introductions en Bourse sont imminentes sur Euronext Paris, après un été calme. Les principales sont celles d'Elis, le spécialiste de l'entretien du linge, et de Spie, le groupe de services techniques, dans le but de se désendetter. Les autres levées de fonds programmées émanent de valeurs moyennes, a priori éligibles au PEA PME.  

bourse

Wall Street a eu droit à Alibaba et Francfort à Zalando. Quelles introductions en Bourse sont en vue sur le marché parisien ? Au moins cinq opérations sont dans les starting-blocks. La Bourse de Paris pourrait accueillir prochainement le spécialiste de l’entretien du linge Elis, le groupe de services techniques Spie, l’équipementier télécom OneAccess, la biotech OSE Pharma et le réseau de mandataires immobiliers Safti, les trois dernières étant appelées à devenir éligibles au PEA PME. Les cinq entreprises ont récemment déposé leur document de base, préalable au lancement effectif de leurs opérations respectives. Passage en revue des IPO (acronyme d’introduction en Bourse en anglais) à venir.

Elis : désendettement et dividendes

Spécialiste de la location-entretien de linge plat et de vêtements de travail, Elis (1.225,4 millions d’euros de revenus en 2013) entend lever 700 millions d’euros à l’occasion de son introduction en Bourse pour résorber son endettement financier, proche de 2 milliards d’euros. Détenu par la société d’investissement cotée Eurazeo, le groupe affiche également l’ambition de poursuivre sa « politique d’acquisitions ciblées ». Elis vise une croissance de son chiffre d’affaires de 6% en moyenne sur la période 2015-2017, dont 4% par croissance interne, assortie d’une amélioration de sa rentabilité pour atteindre une marge opérationnelle (EBIT) de 16,5% d’ici 2017 contre 16% anticipés en 2014. Sur la période, la société a pour objectif de distribuer chaque année environ 40% de son résultat net consolidé sous forme de dividendes.

Spie : politique d’acquisitions… et désendettement

Spie veut renforcer sa position de « leader européen indépendant des services multi-techniques » tout en poursuivant son désendettement. Pour ce faire, le groupe envisage une augmentation de capital d’un montant d’environ 550 millions d’euros dans le cadre de son introduction en bourse, qui serait accompagnée d’une cession partielle de leurs participations par les actionnaires actuels. Sur la période 2015/2018, le groupe entend procéder à des acquisitions régulières représentant environ 200 millions d’euros de production chaque année, afin de compléter une croissance organique annuelle annoncée de 2,5% à 3,5%. Depuis le dépôt de son document de base début juillet, plusieurs opérations de croissance externe ont ainsi été réalisées : Connectis, Softix, VISCOM System et Vista Concept (Suisse), Scotshield (Ecosse) et un fonds de commerce de Johnson Controls Technischer (Allemagne).

OneAccess : cap sur les Etats-Unis

Concurrent de mastodontes de l’équipement télécom comme l’Américain Cisco ou le Chinois Huawei, OneAccess est un fournisseur alternatif de routeurs d’accès pour les entreprises multi-sites (aussi appelés box entreprises) à destination des opérateurs de télécommunications. Rentable, la société veut continuer à conquérir des parts de marché en Europe et percer sur le marché américain, en combinant croissance interne (renforcement des équipes commerciales et des gammes) et acquisitions. A l’horizon 2017, la société a pour objectif d’atteindre un chiffre d’affaires consolidé de 100 millions d’euros pour un résultat opérationnel courant de 15 millions, contre respectivement 66,8 et 2,4 millions d’euros en 2013.

OSE Pharma : financer un traitement contre le cancer du poumon

Dans la droite ligne des nombreuses sociétés de biotechnologies entrées en Bourse ces dernières années, OSE Pharma veut à son tour se coter sur le marché parisien. Développant des produits d’immunothérapie contre les cancers, la société basée dans la pépinière de l’hôpital Cochin à Paris est dirigée par Dominique Costantini, ex-directrice générale de BioAlliance Pharma, société cotée devenue Onxeo après sa fusion en 2014 avec l’entreprise danoise Topotarget. Le projet d’introduction en bourse d’OSE Pharma a pour objectif de financer le lancement d’une étude de phase 3 (étape ultime d’un programme de recherche pharmaceutique avant la demande d’autorisation de mise sur le marché d’une molécule) du produit Texopi pour le traitement du cancer du poumon.

Safti : un réseau de mandataires immobiliers en forte croissance

Réseau immobilier sans boutique physique, Safti veut lever des fonds à l’occasion de son transfert sur Alternext Paris. Créée en 2010 et cotée sur le Marché Libre à Paris depuis le 22 juin 2012, la société veut accroître sa notoriété et le maillage territorial de son réseau de mandataires en recrutant de nouveaux conseillers indépendants. Safti vise à l’horizon 2017 un chiffre d’affaires de 30 millions d’euros (multiplié par plus de quatre par rapport aux 6,8 millions réalisés 2013) avec une marge d’exploitation de 12% (8,9% en 2013). Basée à Toulouse, la société entend « participer à la consolidation du secteur en menant une politique de croissance externe ».

Ces IPO de PME passées inaperçues, ou presque

Plusieurs introductions en Bourse ont eu lieu discrètement durant l’été depuis l’entrée en Bourse mi-juillet de Lucibel, le spécialiste des LED.
– 29 juillet 2014 : transfert du Marché Libre vers Alternext sans levée de fonds du site Internet Planet.fr
– 6 août 2014 : cotation sur le Marché Libre de Essere Benessere, leader de la distribution de produits parapharmaceutiques, pharmaceutiques et d’alimentation en Italie
– 11 août 2014 : cotation sur le Marché Libre de Steam France, société basée à Montpellier spécialisée dans la désinfection pour les établissements de santé
– 2 septembre 2014 : cotation sur le Marché Libre d’Universal System Group, société lyonnaise de vente et d’installation d’appareils de rénovation énergétique des logements
– 24 septembre 2014 : cotation sur le Marché Libre de Pascal Piveteau, société du créateur de vêtements 100% cuir éponyme. VIDEO : Regarder l’interview de Pascal Piveteau