En 2015, les Français n’ont jamais autant retiré sur leur Livret A


Boudé par les Français, le Livret A a subi des retraits nets de 2,29 milliards d'euros en octobre 2015. La décollecte nette sur ces livrets d'épargne et sur les LDD dépasse les 10 milliards d'euros depuis le début de l'année, un record.  

La baisse du taux du Livret A accélère les retraits

Où va s’arrêter la chute du Livret A ? Après un mois de septembre marqué par des retraits massifs, la décollecte sur les Livrets A et les Livrets de développement durable (LDD) s’est poursuivie à un rythme effréné en octobre 2015. Les Français ont retiré 3,07 milliards d’euros sur ces produits défiscalisés le mois passé. Depuis le début de l’année, le solde des dépôts face aux retraits est négatif de 10,37 milliards d’euros, dont 8,5 milliards d’euros pour le seul Livret A.

Si les encours sur les Livrets A, de 254,5 milliards d’euros, et les LDD, de 100,3 milliards d’euros, restent considérables et suffisants pour assurer leur mission de financement du logement social et des entreprises, la tendance à un rejet progressif de ces produits est indéniable. Après des retraits cumulés de 6,14 milliards d’euros sur les deux produits en 2014, la décollecte pourrait s’accentuer et dépasser les 15 milliards d’euros en 2015, le mois de décembre étant habituellement une période propice aux retraits pour les achats de Noël. Cette contre-performance constituerait ainsi le pire exercice pour le Livret A et le LDD depuis la libéralisation de leur commercialisation le 1er janvier 2009.

Cette année noire pour le Livret A s’explique avant tout par la baisse de son taux à 0,75% net depuis le 1er août dernier. Un rendement raboté qui n’a fait qu’amplifier le mouvement de retraits enclenché par les Français depuis l’été 2014, lorsque la rémunération de l’ancien chouchou des épargnants avait chuté à 1%. Un taux qui constituait déjà son plus bas historique.