Enternext PEA-PME 150, un nouvel indice pour les valeurs moyennes


EnterNext va lancer mi-novembre un indice boursier représentatif d'actions françaises éligibles au PEA PME. Plus large que le CAC PME, Enternext PEA-PME sera composé de 150 petites et moyennes valeurs parmi les plus liquides. Ce lancement ouvre la voie l'arrivée de nouveaux trackers.  

enternext-pea-pme

Bientôt de nouveaux trackers éligibles au PEA PME ? EnterNext, la filiale d’Euronext dédiée à la promotion et au développement du marché actions et obligataire des PME-ETI, a en tout cas annoncé vendredi 31 octobre 2014 le lancement prochain de l’indice EnterNext PEA-PME 150. EnterNext évoque la date du 17 novembre 2014, soit 9 mois après le lancement de l’indice CAC PME au mois de février. Dans son communiqué, la filiale d’Euronext précise que l’indice présente une « diversité sectorielle » qui « permet d’offrir aux investisseurs un repère sur les petites et moyennes valeurs françaises cotées les plus liquides ».

Comme son nom l’indique, EnterNext PEA-PME 150 sera composé de 150 entreprises françaises cotées sur les marchés d’Euronext et d’Alternext à Paris. Plus large que son aîné qui compte 40 valeurs maximum (pour un minimum de 20), l’indice intègrera en son sein 80% des titres les plus liquides éligibles au PEA-PME.

Poids limité à 2,5% par valeur

Pour éviter un poids trop important de quelques grosses midcaps (valeurs moyennes, NDLR) dont la capitalisation boursière dépasse 1 milliard d’euros, le poids de chaque valeur sera plafonné à 2,5%. Le poids des secteurs sera également capé, de sorte qu’aucun de dépasse une limite fixée à 20% de l’indice. Dans l’indice CAC PME, ces plafonds sont fixés à 7,5% par valeur et à 25% par secteur d’activité. L’indice EnterNext PEA-PME 150 « sera révisé une fois par an et sa pondération revue trimestriellement », contre quatre révisions annuelles pour le CAC PME.

L’indice CAC PME avait donné naissance le 11 avril 2014 à un tracker (fonds indiciel coté, ou ETF), Lyxor UCITS ETF PEA PME, lancé par Lyxor AM, filiale de la Société Générale. Au 29 octobre 2014, l’ETF affichait une performance négative de 9% et un encours de 3,61 millions d’euros.