Epargne et Vous : A qui s’adresse le plan d’épargne en actions (PEA)


Pour ce nouvel épisode de votre émission Epargne et Vous, Mireille Weinberg, spécialiste des finances personnelles, aborde le plan d'épargne en actions (PEA). Un placement à la fiscalité intéressante dont il convient de connaître les caractéristiques.

MIREILLE

 

Pour ce 1er mai et en cette période de déclaration de revenus, Epargne et Vous s’intéresse à un placement encore jamais abordé dans cette émission: le plan d’épargne en actions (PEA). « Avant de voir à qui s’adresse ce PEA, je voudrais vous en donner les principales caractéristiques », commence Mireille Weinberg, experte des finances personnelles.

Son fonctionnement

A l’ouverture du plan d’épargne en actions, votre banquier va ouvrir deux comptes. « Un compte de dépôt et un compte titre», précise notre journaliste spécialiste. Le compte de dépôt recevra les versements du titulaire et le compte titre les actions et fonds que vous aurez choisis. Concrètement, il contient exclusivement des actions européennes ou des fonds composés au minimum de 75% d’actions européennes. « Vous pouvez librement arbitrer, c’est-à-dire passer d’un fonds à un autre, vendre, acheter, etc. », indique t-elle. Cela veut également dire que le détenteur peut effectuer des versements quand il le souhaite. Attention, « vous pouvez également faire des retraits quand vous le souhaitez mais si ils sont faitsavant huit ans, cela entraîne la clôture du PEA », avertit notre experte.

>> La rédaction vous conseille : PEA-PME : conditions, fonctionnement et fiscalité du PEA dédié aux PME-ETI

 

Sa fiscalité

Le principal avantage du PEA est bien sa fiscalité. « Vous payez naturellement 15,5% de prélèvements sociaux sur vos gains, explique Mireille Weinberg, mais, au delà de cinq ans, vous êtes exonéré d’impôt sur le revenu. » En revanche, si vous sortez avant, vous n’échapperez pas à l’impôt. Avant deux ans, vous serez taxé à hauteur de 22,5%, et entre deux et cinq ans la taxation est de 19% (plus les 15,5% de prélèvement sociaux). Il faut, en outre, noter que les versements sont plafonnés à 150.000 euros. Chaque membre d’un couple peut en revanche ouvrir un PEA, pour un plafond global de 300.000 euros pour un couple.

Le PEA, pour qui ?

En définitif, on peut distinguer trois profils de personnes pour qui le PEA semble adéquat. Pour notre spécialiste, le PEA est conseillé « aux épargnants qui n’ont pas d’aversion particulière au risque et qui recherchent un rendement meilleur de leur épargne ». La deuxième catégorie regroupe les personnes qui ont déjà des placements financiers sécurisés et qui souhaitent diversifier et dynamiser leur portefeuille. Enfin, les dernières personnes à qui le PEA peut être destiné : « Ce sont vraiment ceux qui n’ont pas besoin de toucher à leur épargne pendant cinq ou huit ans », conclut Mireille Weinberg.

A voir ou revoir : tous les épisodes d’Epargne et Vous