Epargne et Vous : Comment optimiser ses impôts ?


Afin de démarrer cette deuxième saison de votre émission Epargne & Vous sous les meilleurs auspices, Philippe Crevel, économiste et secrétaire général du Cercle de l'Epargne, nous livre ses conseils afin d'atténuer la facture fiscale 2014 sur les revenus 2013.

Philippe Crevel 480x360

 Philippe Crevel, économiste et expert en finances personnelles, nous prévient: la facture fiscale de l’impôt sur le revenu risque d’être plus salée que l’année précédente. « Avec la réduction de l’avantage pour le quotient familial, et avec la majoration de 10% pour les retraités qui est fiscalisée, les impôts ont augmenté, et pourtant les revenus, eux, sont restés constants. » Mais alors comment faire pour défiscaliser ses revenus et ainsi optimiser ses impôts ?

Sofica, FCPI et FIP

« Il est possible de bénéficier d’une réduction d’impôt pour certains types de placements d’épargne financière », rappelle Philippe Crevel. Ces placements financiers donnent droit à des réductions d’impôts soumis à un plafonnement général de 10.000 euros. Parmi ces placements, on peut trouver les Sofica (société pour le financement de l’industrie cinématographique et audiovisuelle), les FCPI (fonds communs de placement dans l’innovation) ou bien encore les FIP (fonds d’investissement de proximité). « Parmi tous ces produits d’épargne, il faut regarder ce qui est le plus intéressant en termes de rendement et en termes d’avantage fiscal », conseille l’expert en finances personnelles.

Défiscaliser en préparant sa retraite

Il est également possible de défiscaliser son épargne tout en préparant l’avenir, grâce aux produits d’épargne retraite. Créé en 2003, le Perp (plan d’épargne retraite populaire) donne droit à une déduction sur le revenu imposable. « C’est un produit très avantageux, surtout si l’on est soumis à des taux élevés d’imposition, car plus le taux est élevé plus l’avantage fiscal sera intéressant », affirme Philippe Crevel.

Pour les non salariés (commerçants, indépendants, artisans, etc), ce n’est pas le Perp mais le contrat Madelin qu’il faut privilégier. « Le produit est intéressant car il permet de déduire ses charges en matière de prévoyance et de santé complémentaire », assure l’économiste.

Ces placements permettent de se constituer un futur revenu pour la retraite tout en réduisant sa facture fiscale. Cependant, le rendement de ces produits d’épargne retraite n’est pas toujours très attractif. « C’est la contrepartie de l’avantage fiscal », conclut Philippe Crevel.