Epargne et Vous : Est-ce le bon moment pour acheter une résidence secondaire ?


Dans ce nouveau numéro de votre émission Epargne et Vous, Mireille Weinberg aborde l'intérêt d'investir dans une résidence secondaire. Quels sont les plus et les moins de cet investissement ? Est-ce le bon moment pour franchir le pas ? Notre experte fait le point.

Mireille Weinberg, spécialiste des finances personnelles

 

Un Français sur dix possède une résidence secondaire. Si vous envisagez de faire de même, les conseils de Mireille Weinberg devraient vous être précieux. Dans ce nouvel épisode de votre émission Epargne et Vous, notre experte passe en revue les avantages et inconvénients de l’acquisition d’une résidence secondaire. Un sujet « un peu plus léger » qu’à l’accoutumée selon la journaliste spécialisée dans les finances personnelles, mais qui doit tout de même faire l’objet d’une vraie réflexion.

De nombreux avantages

Comme le souligne Mireille Weinberg, en achetant une résidence secondaire, vous aurez un deuxième « chez-vous ». « Vous y allez exactement quand vous voulez, vous n’avez pas besoin de réserver », rappelle notre spécialiste. Très pratique, particulièrement pour les personnes en besoin de dépaysement. Autre avantage, et de taille, les citadins peuvent, en achetant en province, « accéder à beaucoup plus grand » grâce à des prix bien moins élevés que dans les grandes villes. Utile notamment pour recevoir sa famille et ses amis.

Un tel achat est également intéressant car il s’agit aussi d’un placement. La possibilité de transmettre ce bien à vos enfants, de réaliser une plus-value à la revente ou de préparer votre retraite loin du stress de la ville sont autant d’attraits.

Gare aux frais

« Le principal inconvénient de la résidence secondaire, c’est bien sûr son coût de fonctionnement », affirme notre journaliste. Avoir une maison, c’est aussi l’entretenir. Entre le coût d’entretien (de la maison, du jardin, de la piscine), de fonctionnement (eau, électricité, gaz, internet, etc.), de sécurité (assurances, alarme anti-vols, etc.), les frais de transports pour aller et venir entre votre résidence principale et votre résidence secondaire (essence ou train) et les impôts (taxe d’habitation et autres), cela a un prix. « C’est un budget que vous pouvez estimer entre 1 et 3 % de la valeur de la maison par an, selon que vous ayez acheté un appartement ou une maison avec du terrain », estime Mireille Weinberg.

Des conditions idéales

A en croire notre experte en finances personnelles, si vous avez eu un coup de cœur pour une région ou un département de notre beau pays et que vous aimeriez y avoir un petit pied-à-terre, n’hésitez plus, c’est le moment !

Avec des taux de crédit immobilier proches de leur point bas historique, vous pouvez emprunter à moindre coût : « Pour un prêt sur 20 ans, vous aurez un taux d’intérêt d’environ 3%, ce qui est quand même très faible », nous explique Mireille Weinberg. Enfin, la crise financière de 2008 aura au moins eu pour avantage de faire baisser les prix des résidences secondaires.

Retrouvez sur ce lien tous les précédents numéros de votre émission Epargne et Vous.