Epargne et Vous : Quels taux en 2014 pour les fonds euros ?


MES FINANCES TV - Philippe Crevel, économiste et secrétaire général du Cercle de l'Epargne, aborde les taux 2014 des fonds euros des contrats d'assurance vie. Quels seront-ils cette année ?

crevelbanquedefrancesite


En fin d’année, c’est la période de Noël, mais c’est aussi … celle de l’annonce des taux des contrats d’assurance vie des fonds euros pour l’année 2014 ! Christian Noyer, le gouverneur de la Banque de France, a rappelé à l’ordre les compagnies d’assurance, afin qu’elles ne servent pas des taux trop élevés à leurs assurés. Pourquoi ?

Des taux historiquement bas

Les fonds euros d’une assurance vie sont majoritairement rémunérés grâce aux obligations d’Etat. Or, le taux des obligations de l’Etat français, l’OAT, est tombé à 1,2%. En Allemagne, le taux des obligations d’Etat, le Bund, est même descendu à 0,8%.

« A partir du moment où les taux des obligations d’Etat baissent, il est normal que les rendements des fonds euros diminuent, souligne Philippe Crevel. Christian Noyer joue là son rôle de régulateur du secteur financier français », ajoute-t-il.

La politique monétaire américaine

Autre facteur qui peut expliquer les remontrances de Christian Noyer, le changement de la politique monétaire aux Etats-Unis. Les taux d’intérêt européens suivent à plus ou moins long terme les taux d’intérêt américains, analyse l’économiste.

Au vu de la croissance à 3,5% aux USA, la Banque centrale américaine a décidé d’arrêter d’injecter des liquidités dans l’économie américaine. « On s’attend donc à une remontée des taux américains en 2015, ce qui aurait pour conséquence une diminution du montant du capital des obligations, explique Philippe Crevel. Or plus les taux sont élevés, plus les compagnies devront d’argent à leurs assurés, ce qui peut mettre le système économique en difficulté. »

Quels rendements pour 2014 ?

La Banque de France souhaiterait des taux 2014 à 2,2%. « Les taux pourraient plutôt être en moyenne à 2,4 %, avec une amplitude importante. Entre 2% et 4% selon les performances des contrats », s’avance l’expert en finances personnelles.

Net d’impôt et de prélèvements sociaux (15,5%), le taux moyen des rendements pourrait donc s’élever à 2%. « Le taux serait donc deux fois plus fort que le taux du Livret A. Cela prouve donc que malgré la baisse des taux, l’assurance vie reste un placement attractif », conclut Philippe Crevel.