Epargne : les Français délaissent les Livrets A et l’assurance vie


Les Livrets A et l’assurance vie n’ont pas fait recette au deuxième trimestre 2013. Selon les statistiques de la Banque de France publiées le 4 novembre 2013, les produits sans risque ont même été quelque peu abandonnés par les épargnants sur cette période.

Les dépôts sur les livrets et les comptes épargne logement (CEL) sont tombés à 7,8 milliards d’euros entre les mois d’avril et juin 2013, contre 9,8 milliards au premier trimestre. Un constat qui s’explique principalement par la chute des dépôts sur les Livrets A et Livrets de développement durable (LDD) d’un trimestre à l’autre, soit de 16,05 à 5,52 milliards d’euros selon les données de la Caisse des dépôts et consignations (CDC). Dans le même temps, les dépôts sur les contrats d’assurance vie en euros ont reculé de 5 milliards d’euros, à 7,9 milliards d’euros.

Au total, les dépôts des épargnants sur les actifs non risqués ont atteint 18,8 milliards d’euros au deuxième trimestre 2013, contre 24,2 milliards sur les trois mois précédents. Le désengouement des Français pour les produits à capital garanti a bénéficié à certains actifs risqués selon la Banque de France, qui pointe une « reprise des achats nets de titres d’OPCVM non monétaires », à hauteur de 0,8 milliard d’euros. Au premier trimestre, les acquisitions de parts d’organismes de placement collectif en valeurs mobilières (FCP ou Sicav) étaient négatives de 2,4 milliards d’euros.

 

Aller plus loin sur le sujet
Le taux d’épargne des Français à 15,5% en 2014