Epargne salariale solidaire : Finansol édite un guide pratique pour convaincre les titulaires de Perco et PEE


Afin d'inciter leurs salariés possédant un Perco ou un PEE de souscrire à une épargne salariale solidaire (FCPES), l'association Finansol met à disposition des responsables d'entreprise et des ressources humaines un guide pratique expliquant le dispositif.  

epargne, salariale, solidaire, finansol

 

La mise en place au minimum d’un Fonds Commun de Placement d’Entreprise Solidaire (FCPES) est obligatoire depuis le premier janvier 2010, suite à la « Loi de modernisation de l’Economie » du 4 août 2008, pour toutes entreprises proposant des Plans d’épargne entreprises (PEE) à leurs salariés. Cette obligation ne concernait auparavant que les sociétés utilisant des Plans d’épargne pour la retraite collectifs (Perco). Libre ensuite aux salariés d’y souscrire ou non.

Pour les convaincre, l’association d’acteurs de la finance solidaire indique dans son guide les performances en 2010 des FCPES qu’elle a labellisés. Ainsi, les fonds obligataires Finansol, peu risqués mais limités en gains, ont rapporté à leurs titulaires jusqu’à 2,6% de bonus, tandis que ses fonds d’action, plus risqués mais pouvant potentiellement rapporter plus, jusqu’à 7,4%.

12 millions de salariés potentiellement concernés

Trente FCPES sont aujourd’hui labellisés Finansol, issus de dix groupes bancaires différents. L’organisme indique que plus de 500 000 personnes y ont déjà souscrit en France, alors que potentiellement, les entreprises les proposant représentent 12 millions de salariés.

Document à télécharger :

>> Le guide pratique de l’épargne salariale proposé par Finansol (format PDF)