Epargne & Vous : que faire en fin d’année sur vos PEE et Perco ?


VIDEO – Pour ce septième épisode d'Epargne et Vous, Mireille Weinberg, journaliste spécialiste des finances personnelles, a choisi de vous parler de l'épargne salariale. Un placement qui présente de nombreux avantages.

epargne-vous-pee-perco

L’épargne salariale peut notamment se présenter sous deux formes, soit un PEE (Plan d’épargne entreprise) soit un Perco (Plan d’épargne retraite collective). Pour le premier les fonds sont bloqués pendant cinq ans. Pour le second en revanche, il faut attendre la retraite pour pouvoir percevoir l’argent économisé. Dans tous les cas, l’épargne provient des primes d’intéressement et de participation, des versements volontaires du salarié mais aussi de l’abondement de l’employeur. « Et c’est là que c’est intéressant », explique Mireille Weinberg. A chaque versement volontaire du salarié, l’employeur en fait autant. « Tout le jeu est donc d’aller chercher le cadeau maximal à travers vos versements », insiste notre spécialiste.

Il existe toutefois des limites et l’abondement maximum est de 300%, ce qui signifie que si vous versez 1 euro, votre employeur versera au mieux 3 euros. Bien sûr, « tous les employeurs ne sont pas aussi généreux », tempère Mireille Weinberg. Selon le ministère du Travail l’abondement moyen est de 31% sur le PEE et de 81% sur le Perco. Un avantage tout de même considérable, d’autant que la fiscalité de ces produits est intéressante puisque les sommes perçues au titre de l’abondement sont exonérées d’impôt sur le revenu.

Enfin, il est à noter que les versements doivent être fait avant le 31 décembre 2013 car les abondements fonctionnent par année.

La semaine prochaine, Mireille Weinberg abordera les plafonds de l’assurance-vie pour le huitième numéro d’Epargne et Vous.

 

A voir également les précédents numéro d’Epargne et Vous