Essilor prend la tête du CAC 40 grâce au projet de fusion avec Luxottica

Partagez

La Bourse de Paris s'inscrit en repli à la veille du discours sur le Brexit de Theresa May, la Première ministre britannique, et quatre jours avant l'intronisation de Donald Trump. Le CAC 40 cède 0,82%, à 4.882,18 points, en dépit de la forte poussée d'Essilor, dont l'action est très en vue suite au rapprochement annoncé avec Luxottica.

Le CAC 40 recule malgré la percée d'Essilor


La valeur du 16 janvier 2017 : Essilor

Le fabricant de verres correcteurs et le spécialiste des montures italien Luxottica ont signé un accord en vue de créer un nouvel ensemble dont le chiffre d'affaires combiné excèderait les 15 milliards d'euros, avec plus de 140.000 collaborateurs répartis dans plus 150 pays à travers le monde. L'opération doit donner naissance au numéro un mondial des lunettes.

Delfin, la holding de la famille Del Vecchio détentrice de 62% du capital de Luxottica, doit apporter ses parts au groupe français, sur la base d'une parité de 0,461 action Essilor contre une action de la société transalpine. L'entreprise tricolore lancera ensuite une offre publique d'échange. Ce rachat doit être finalisé d'ici fin 2017, à condition d'être validé par les autorités de la concurrence. Le titre Essilor décolle de 11,85%, à 114,20 euros, et caracole en tête du CAC 40.

Vivendi a versé plus d'un milliard d'euros pour monter au capital de Mediaset

Le groupe de médias et de divertissement a versé 1,17 milliard d'euros pour acquérir 25,7% de Mediaset entre les 13 et 22 décembre 2016, selon Reuters. Après s'être emparé le 12 décembre de 3,1% de la société audiovisuelle italienne, l'entreprise dirigée par Vincent Bolloré est très rapidement montée au capital. Elle détient à présent 28,8% des actions et 29,94% des droits de vote du groupe contrôlé par la famille Berlusconi. La valeur Vivendi lâche 2,63%, à 17,79 euros, pour terminer avant-dernière du CAC 40.

PSA bientôt la cible d'une enquête comme Renault ?

D'autres constructeurs automobiles que Renault pourraient faire l'objet d'enquêtes judiciaires en France pour tromperie sur les émissions polluantes de leurs véhicules, a dit au Journal du Dimanche la ministre de l'Environnement, Ségolène Royal. Le titre Peugeot du constructeur PSA abandonne 1,86% après cette déclaration, à 16,88 euros.

Société Générale : Didier Valet nommé directeur général délégué

L'établissement financier a fait part de la promotion au poste de directeur général délégué de Didier Valet. L'actuel directeur de la banque de financement et d'investissement du groupe aura la responsabilité avec l'équipe de direction de « définir et mettre en œuvre le nouveau plan stratégique », a déclaré le DG Frédéric Oudéa. Le cours de l'action cède 2,56%, à 46,26 euros.

L'action Havas portée par une recommandation d'Oddo

L'action de la société de communication est soutenue par un relèvement de la recommandation d'Oddo. Le courtier est passé de « neutre » à « acheter » sur la valeur et a également revu à la hausse son objectif de cours, de 8 à 10 euros. Selon lui, Vivendi pourrait lancer à court terme une offre sur Havas, détenu à 60% par le groupe Bolloré. Le cours de Bourse grimpe de 2,72%, à 8,38 euros, et Havas prend la deuxième place de l'indice SBF 120.

Le point sur le marché avec notre partenaire IG


 

Réseaux Sociaux