Financement participatif : 11 nouvelles plateformes inscrites à l’Orias

Partagez

Vingt plateformes de crowdfunding ont déjà été immatriculées au Registre unique des intermédiaires en assurance, banque et finance depuis le 1er octobre 2014. Quinze d'entre elles sont spécialisées dans le prêt aux entreprises. Tour d'horizon.

La plateforme finsquare


L'univers du crowdfunding s'agrandit de semaines en semaines. Depuis le 1er octobre 2014 et l'entrée en vigueur des nouvelles règles du financement participatif, vingt plateformes ont déjà obtenu leur immatriculation au Registre unique des intermédiaires en assurance, banque et finance. L'Orias, dans un communiqué diffusé le 9 décembre 2014, a donné les noms de ces intermédiaires qui remplissent les nouvelles conditions édictées pour exercer son activité.

Cinq plateformes disposent du statut de conseiller en investissements participatifs (CIP), spécialement conçu pour les opérations de financement participatif en capital (equity crowdfunding). Seul nouvel arrivant, raizers.com n'a pas encore débuté son activité mais est d'ores et déjà en recherche de projets à financer. Ce site rejoint Anaxago.com, Lumo.com, Sowefund.com et Wiseed.com, qui disposent du statut de CIP depuis plusieurs semaines.

15 plateformes pour le prêt aux PME

Si les plateformes d'equity crowdfunding restent assez peu nombreuses, le développement des sites internet spécialisés dans le prêt aux entreprises est plus représentatif de l'intérêt grandissant des Français pour le financement participatif. Le nombre de plateformes bénéficiant du statut d'intermédiaire en financement participatif (IFP) est passé de 5 le 17 octobre 2014 à 15 moins de 2 mois plus tard. Les nouveaux arrivants sont : Tributile.fr, bitbankin.com, finsquare.fr, lendosphere.com, prexem.com, bluebees.fr, credofunding.fr, lendix.com, lesentrepreteurs.com et bolden.fr.

Attention, l'obtention du statut d'IFP ne signifie pas pour autant qu'une plateforme est opérationnelle. « Il convient de noter que certaines de ces entreprises n'ont pas encore débuté leurs activités », avertit l'Orias. C'est notamment le cas de givemedold.com, prexem.com, lendix.com, lesentreprêteurs.com, bolden.fr et pretgo.fr.


Sur le prêt aux PME
Crowdfunding : le prêt aux PME sur SmartAngels.fr début 2015


 

Réseaux Sociaux