Fiscalité : l’assurance vie finalement préservée par la réforme ? (F. Baroin)


Le ministre du Budget et porte-parole du gouvernement François Baroin estime devoir être « attentif à protéger malgré tout » l’assurance vie.

Le lobyying des assureurs sur le risque d’alourdir la fiscalité de l’assurance vie a peut-être payé. François Baroin, ministre du Budget et porte-parole du gouvernement de François Fillon, s’est, à demi-mot, montré enclin à ne pas bouleverser le régime fiscal de l’assurance vie.

« Nous devons être attentifs à protéger malgré tout cet élément important qui permet de gérer notre dette », a-t-il déclaré lors de la remise du prix de l’épargne Benjamin Delessert Caisse d’Epargne à Paris.

Un taux de détention « précieux »

« Les Français choisissent en priorité les produits d’épargne longue bénéficiant d’une incitation fiscale forte, je pense à l’assurance vie avec 48% des ménages qui sont détenteurs d’un produit d’assurance vie ce qui est précieux. [L’assurance vie] est aussi un élément rassurant, souvent un complément de retraite pour celles et ceux qui ont quitté le marché du travail », a-t-il également souligné.

Dans le cadre des débats sur la réforme de la fiscalité du patrimoine, il a été question à plusieurs reprises d’alourdir la fiscalité de l’assurance vie, avec notamment la proposition de la taxe sur l’enrichissement.

En savoir plus
>> 5 idées fausses dénoncées par les assureurs sur la fiscalité de l’assurance vie
>> Les mutuelles craignent une déstabilsation de l’assurance vie