Fiscalité : une majorité d’épargnants Français prêts à se détourner de l’assurance vie


Un quart des souscripteurs d’un contrat d’assurance vie seraient prêts à fermer leur contrat en cas de tour de vis fiscal et un tiers à se tourner vers d’autres formes d’épargne selon un sondage Ipsos.

 La perspective d’une réforme fiscale défavorable à l’assurance vie pourrait réduire l’intérêt que les Français lui portent. Dans un sondage intitulé « Les Français, la réforme fiscale et l’Assurance Vie » réalisé en mars 2011 par Ipsos pour la Fédération française des sociétés d’ assurances (FFSA), l’hypothèse d’un durcissement du régime fiscal de l’assurance vie, conduirait plus d’un souscripteur sur 2 deux (59%) à changer leur stratégie d’épargne, soit se tournant vers d’autres produits d’épargne (35%) soit en fermant leur contrat assurance vie (24%). Seuls 37% des souscripteurs estiment que cela « ne changerait rien » pour eux.

Actuellement, une majorité de Français estime que l’Assurance Vie est un produit d’épargne fiscalement intéressant (59%). Les épargnants ayant déjà souscrit estiment même que le régime fiscal constitue comme l’un des principaux atouts de l’assurance vie, 75% étant d’accord avec l’idée selon laquelle il s’agit d’un placement intéressant car il peu taxé.

En savoir plus
>> Tout savoir sur la fiscalité de l’assurance vie