Fiscalité

Partagez

Pour l'Assurance Vie, le régime applicable aux gains réalisés dépend en fait de la durée du contrat et de la date de souscription.

Contrats souscrits avant le 26 septembre 1997

•  Contrats souscrits avant le 1er janvier 1983 : les capitaux versés par l'assureur vie ne sont pas imposables.

•  Contrats souscrits après le 1er janvier 1983 : les sommes reçues ne sont pas imposables lorsque la durée dépasse six ans.

•  Contrats souscrits après le 1er janvier 1990 : les sommes reçues ne sont pas imposables lorsque la durée dépasse huit ans.

Contrats souscrits depuis le 26 septembre 1997

Pour ces contrats ainsi que pour les versements effectués à compter de cette date sur des contrats existants (sauf ceux souscrits avant le 1er janvier 1983) deux choix sont possibles :

Premier choix : réintégrer ces gains dans ses revenus pour qu’ils soient soumis à l’impôt sur le evenu

Second choix : soumettre ces gains à un prélèvement libératoire qui fluctue en fonction de la maturité du contrat.

-          35% si le contrat a moins de quatre ans

-          15% entre quatre et huit ans

-          7,5% au-delà.

Dans ce dernier cas, l'imposition porte sur les intérêts au-delà de 4.600 € pour une personne seule et 9.200 € pour un couple marié. Prenons un exemple : une personne mariée a souscrit fin 2000 un contrat en effectuant un versement unique de 50.000 €. A la fin de cette année, il va opérer un rachat de 30.000 € sur ce contrat qui a une valeur de 70.000 €. Pour déterminer le montant taxable, on applique une formule mathématique qui se présente ainsi : montant du rachat partiel - (montant du versement x rachat effectué divisé par la valeur actuelle du contrat). En chiffres, cela donne : 30.000 – (50.000x30.000/70.000) = 8.572 €. Compte tenu de l’abattement annuel de 9.200 €, il n’y aura aucune taxation.

Par ailleurs, sachez aussi que les produits d'assurance vie sont assujettis à cinq contributions sociales :

- La contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS) soit 8,2%

- La contribution sociale généralisée (CSG) soit 0,8%

- Le prélèvement social de 2,2%

- Une contribution additionnelle de 0,3%.

- Un contribution au financement de revenu de solidarité active (RSA) de 1,1%

Pratique : pour trouver le contrat d'assurance vie qui correspond à votre projet d'épargne cliquez ici

Retrouvez toutes les informations sur l'assurance-vie sur : www.toutsurlassurancevie.com

 

 

 

 

Réseaux Sociaux