Génépierre devient une SCPI à capital variable


La société civile de placement immobilier Génépierre, commercialisée par la Société Générale, est devenue SCPI à capital variable le 19 septembre 2014, suite à la fusion-absorption de Géné-Entreprise. Les particuliers peuvent désormais investir à tout moment à partir de 2.665 euros.

scpi-bureau-fotolia

La Société Générale relance sa société civile de placement immobilier (SCPI) Génépierre. Dans un communiqué diffusé le 13 octobre 2014, la banque rouge et noire annonce que cette SCPI de rendement gérée par Amundi Immobilier est passée à capital variable depuis le 19 septembre dernier et la fusion-absorption de Géné-Entreprise, une autre SCPI. La souscription est officiellement ouverte depuis le 6 octobre.

2.665 euros de souscription minimum

Traduction pour le particulier investisseur, l’achat de parts de Génépierre ne subit plus de restriction, puisque la souscription n’est plus limitée à des augmentations de capital bornées dans le temps et en montant. Il est possible d’investir à tout moment à partir de 2.665 euros minimum pour les nouveaux investisseurs, un montant correspondant à l’achat de 10 parts sociales, frais de souscription inclus. La souscription est possible via l’assurance vie, un contrat de capitalisation ou un compte-titres ordinaires, avec ou sans emprunt.

« Avec un seuil d’accès abordable, la possibilité de souscrire et de demander la sortie à tout moment, l’offre Génépierre de Société Générale met la pierre papier à la portée de nombreux épargnants », affirme la banque dans un communiqué. Elle rappelle toutefois que « le rachat des parts peut s’avérer difficile, selon l’évolution du marché » et que celui-ci n’est pas garanti. La Société Générale souligne qu’il s’agit d’un « placement à long terme avec une durée de placement recommandée de 8 ans minimum ».

Genepierre est une SCPI d’immobilier d’entreprise. Son rendement, ou taux de distribution sur valeur de marché (TDVM), a dépassé les 6% en 2012 et 2013 avant impôt et prélèvements sociaux. Géné-entreprise affichait quant à elle un rendement sensiblement inférieur sur les deux dernières années (4,31% en 2013, 3,25% en 2012). Les performances passées ne sauraient cependant préjuger des performances futures. « Le patrimoine de Génépierre est réparti harmonieusement entre l’Ile-de-France (48 %) et les grandes métropoles régionales (52%), et entre immobilier de bureaux (58%), commerces (26%) et locaux d’activité (16%) », précise la Société Générale.

A lire également
SCPI : rendement moyen de 4,96% au deuxième trimestre 2014
SCPI : collecte record de 1,26 milliard au premier semestre 2014