Hollande confirme son intention de créer un Livret d’épargne industrie


Le candidat socialiste a répété mercredi 4 avril son engagement, s'il est élu, de créer un nouveau produit d'épargne, successeur du Livret de développement durable (LDD) dont le plafond serait doublé.

hollande, 2012, bourget, livret, epargne, industrie

François Hollande créera bien un Livret d’épargne industrie (LEI) s’il est élu. Le candidat PS à la prochaine élection présidentielle l’a confirmé mercredi 4 avril lors de son meeting de campagne à Rennes (35). Il a de nouveau affirmé que ce produit d’épargne succèderait au Livret de développement durable (LDD). Le plafond de ce produit d’épargne liquide et défiscalisé serait alors doublé, passant de 6.000 à 12.000 euros. Sa rémunération garantie serait supérieure à l’inflation, promet le candidat. Actuellement, l’épargne déposée sur un LDD bénéficie d’un taux de rémunération de 2,25% net d’impôt pour un taux d’inflation de 2,3% sur un an à fin février selon l’Insee.

Ce nouveau produit servirait de solution de financement pour les PME, afin que « les entreprises qui innovent, qui embauchent, qui investissent, puissent accéder au crédit », précisait mercredi François Hollande. Il s’agirait d’une forme de retour aux sources pour le LDD qui a remplacé le Codevi (Compte pour le développement industriel) en 2007 avec un champ de financement élargi : le LDD vise à permettre de financer des travaux d’économies d’énergie dans les logements alors que l’épargne collectée via le Codevi était uniquement dédiée au financement des entreprises industrielles. La création du Livret d’épargne industrie interviendrait dans le cadre d’une « grande loi de sécurité bancaire » votée à l’automne.