« Immovesting, la seule plateforme à proposer des opérations de marchand de biens »

Partagez

INTERVIEW-La plateforme de crowdfunding immobilier Immovesting se différencie de ses concurrentes en proposant notamment des opérations d'achat-revente. Objectif de son président Cyril Benchimol, devenir le premier acteur généraliste du financement participatif immobilier en France.

L'objectif de Cyril Benchimol, président d’Immovesting, est de proposer l’offre la plus diversifiée possible

 

Toutsurmesfinances.com : Immovesting se présente comme une plateforme de crowdfunding à part sur le marché. Pour quelles raisons ?

Cyril Benchimol, président d'Immovesting : Cette plateforme a vocation à devenir le premier acteur généraliste du marché. En France, contrairement à ce qu'il se passe ailleurs dans le monde, il existe un engouement très fort pour la promotion immobilière. Pourtant, il ne s'agit pas de l'unique moyen d'investir dans l'immobilier avec le crowdfunding. Et tout le monde n'a pas forcément vocation ou intérêt à disposer d'un tel placement dans son portefeuille, la promotion immobilière étant par nature risquée.

C'est la raison pour laquelle nous proposons également une activité d'achat-revente. Immovesting donne ainsi accès à la fois à de la promotion immobilière, à des opérations de marchand de biens et peut-être bientôt à des secteurs d'investissement comme l'hôtellerie. Notre objectif est de s'installer comme un leader du secteur avec notre offre plus variée car nous répondons à une vraie demande.

En quoi consiste l'achat-revente ?

Notre premier projet, proposé lors de l'ouverture de la plateforme le 25 avril 2016, est une opération de marchand de biens en plein cœur de Lyon. Avec PMV Gerland, un investisseur peut entrer dans le tour de table pour financer un immeuble de bureaux de plus de 10.000 mètres carrés. Le but est d'optimiser la situation locative de ce bien pour le revendre d'ici 3 à 4 ans. Au total, Immovesting va collecter 460.000 euros sur un total de 5 millions d'euros de fonds propres.

L'investisseur récupèrera un rendement brut annuel compris entre 5 et 9% (ou plus selon le déroulement de l'opération), soit la fourchette classique de taux d'intérêt pour une opération de cette qualité.

« Si son profil ne correspond pas au projet, nous refusons l'investisseur »

Quel est l'intérêt d'une telle opération pour l'internaute ?

Ce type d'opération permet de prendre moins de risque et d'investir dans une grande ville aux côtés d'investisseurs professionnels. Un autre avantage pour lui consiste à pouvoir loger les titres acquis dans un plan d'épargne en actions (PEA, Ndlr), ce qu'il ne peut pas faire par exemple en souscrivant des obligations. Conséquence : les plus-values à la revente des titres peuvent être totalement exonérées d'impôt, ce qui n'est pas le cas dans un schéma obligataire.

A quelles conditions les internautes peuvent-ils investir sur Immovesting ?

Ils peuvent se créer un compte gratuitement puis investir dans un projet à partir de 1.000 euros. Certains se limitent à ce ticket d'entrée ou à 2.000 euros mais d'autres, que l'on peut qualifier d'investisseurs plus sophistiqués, vont jusqu'à 10.000, 20.000 voire 25.000 euros. Ces investisseurs, dotés d'une bonne connaissance financière, sont très représentatifs sur la plateforme.

Au vu de ces montants, comment limitez-vous les risques ?

L'objectif d'Immovesting est de proposer l'offre la plus diversifiée possible. Il ne s'agit pas d'une plateforme de promotion immobilière de plus. Mettre en ligne des opérations d'achat-revente répond en partie à cette problématique.

Nous avons également mis en place une procédure de sélection très rigoureuse : tous les éléments sont passés en revue. Nous la présentons d'ailleurs sur notre site internet. Pour la résumer, elle intègre une quinzaine de critères, comme l'expérience de l'entreprise, celle de ses équipes sur des opérations similaires au projet proposé et bien évidemment ses résultats passés.

Nous faisons enfin remplir à tous les membres de la plateforme un profil type. Si l'offre proposée n'est pas en adéquation avec le profil de l'investisseur, nous pouvons purement et simplement le refuser.

Propos recueillis par Thibault Lamy

Pour en savoir plus sur le crowdfunding immobilier
Le crowdfunding immobilier se développe à vitesse grand V

 

Réseaux Sociaux