Impôt : vers une baisse des niches fiscales ?


Le ministère de l'Economie pourrait revenir sur les avantages fiscaux du Scellier et de l'électricité photovoltaïque.

 

En France, un contribuable qui veut réduire ses impôts a le choix entre 468 dispositifs pour y parvenir. Ces niches fiscales représentent un manque à gagner de 75 milliards d’euros par an pour l’Etat.

Selon le journal Les Echos, le ministère de l’Economie réfléchit à réaliser une « revue générale des prélèvements obligatoires » pour réduire certains avantages fiscaux. Le quotidien économique indique cependant que la ministre Christine Lagarde n’est guère favorable « à l’idée de raboter, de 10% par exemple, tout ou partie des 468 dispositifs existant ».

A l’inverse, cette revue pourrait cibler plusieurs dispositifs particuliers : « le soutien à l’énergie photovoltaïque, qui se traduit par une réduction d’impôt de 50 % et des tarifs de rachat très attractifs par EDF » et le dispositif Scellier, qui ouvre droit à une réduction d’impôt de 25% du prix d’achat d’un bien immobilier en vue de le louer, dans la limite de 300.000 euros investis.