ING Direct Vie : « Nous n’excluons pas de lancer un second fonds en euros »

Partagez

ing, direct, julien, schahl, assurance vie

INTERVIEW - Pour Julien Schahl, responsable de la stratégie des produits d'investissement d'ING Direct, la banque en ligne a vocation à préserver la simplicité de son contrat d'assurance vie. Ce qui n'empêche pas l'établissement de tester ou d'envisager le lancement de nouveaux produits.

 Toutsurlassurancevie.com : Quelle est la spécificité de l'offre d'assurance vie d'ING Direct ?
Julien Schahl : Notre positionnement, qui est également celui de tous les autres produits d'ING Direct, est d'être simple et de proposer l'essentiel. Décliné sur l'assurance vie, ce concept est l'opposé de celui qui consiste à disposer de plusieurs centaines de supports financiers en unités de compte (UC) et de toutes les options imaginables. Notre volonté est plutôt de proposer un contrat simple et performant qui va répondre à 90-95% des besoins des clients particuliers.

Quelles sont les principales caractéristiques du contrat ING Direct Vie ?
Notre contrat comprend une vingtaine d'UC, un fonds en euros, le fonds en euros Eurossima qui est l'un des principaux supports en euros du marché Internet qui a offert un taux de 3,72% net en 2011. Nous proposons également les principaux modes de gestion : une gestion libre, une gestion profilée, une gestion sous mandat qui correspondent aux besoins de délégation de chacun. Les frais sont évidemment très compétitifs : zéro euro sur les versements, sur les arbitrages (transfert de l'épargne d'un support à un autre, NDLR) illimités, frais de gestion réduits à 0,60% sur le fonds en euros et à 0,85% sur les fonds en unités de compte et 0,95% sur les fonds en gestion sous mandat.

Avec une offre réduite de fonds en unités de compte, vos clients investissent-ils davantage sur le fonds en euros ?
Le taux d'équipement en unités de compte de notre clientèle est beaucoup plus important que celui observé sur le marché. Sans dévoiler de chiffres, ce taux est environ deux fois plus important que la moyenne. L'aversion au risque de nos clients est plus faible que celle de l'ensemble du marché, en raison de leur degré d'autonomie qui les amène à diversifier davantage leur contrat par rapport aux clients des réseaux traditionnels. La banque en ligne fait partie des catégories d'établissements où les taux d'unités de compte sont les plus importants, devant les banques traditionnelles et plus encore devant les assureurs mutualistes dont les profils de clients sont les plus sécuritaires.

Les clients d'ING Direct sont-ils sortis de leur contrat d'assurance vie à l'image des rachats massifs que l'on observe depuis plus d'un an sur l'ensemble du marché ?
Les retraits sur notre assurance vie sont assez sensiblement inférieurs à nos prévisions. Notre contrat est assez jeune, il a été lancé en 2004. Il connaissait chaque année une augmentation des retraits du fait de son arrivée à maturité. Pour la première fois en 2012, nous observons des niveaux de retraits inférieurs à ceux de l'année dernière, malgré l'atteinte des huit ans qui ouvrent droit à une fiscalité avantageuse en cas de rachat. Nous sentons une volonté des clients de ne pas sortir de leur contrat.

Avec 3,72% de taux rendement en 2011, Eurossima reste parmi les meilleurs fonds en euros du marché. Mais dans un contexte de baisse généralisée des rémunérations servies aux épargnants, envisagez-vous de lancer un second fonds en euros ?
C'est une question sur laquelle nous travaillons, le sujet est encore au stade des réflexions. Aucune décision n'a été prise à ce stade mais une chose est sûre, nous ne nous interdisons pas cette possibilité. Cela peut correspondre à notre volonté d'élargissement de l'offre et surtout constituer une réponse au besoin d'investissement de nos clients. Nous n'avons pas déterminé si nous le faisons ou pas ni sous quelle forme.

Votre contrat comporte 18 fonds. Est-il prévu de revoir cette liste et d'ajouter de nouveaux OPCVM ?
Nous n'avons pas fait évoluer la sélection de supports en UC depuis plus d'un an et demi. Nous sommes en train d'y travailler et serons certainement amenés à la faire évoluer. Mais ING Direct ne changera pas son positionnement : notre contrat ne comptera jamais plusieurs centaines de supports en UC.
Parallèlement, nous avons testé en 2011 la souscription de SCPI au sein de l'assurance vie. Nous réessaieront certainement de proposer à nouveau ce type de support dans un avenir proche. Il faut savoir que proposer ce type d'offre en ligne complexifie la démarche de souscription. Nous proposons également depuis quelques jours un fonds structuré garanti à l'échéance à 8 ans, indexé sur le CAC 40. Le principe de ce fonds, structuré en exclusivité pour ING Direct avec Generali et la Société Générale, consiste à délivrer 100% de la performance du CAC 40 avec un minimum de performance de 107% à l'échéance. Cela couvre a minima les frais de gestion du contrat (pas de frais de sortie). Ainsi, l'intégralité du capital investi est garanti frais de gestion inclus. Ce lancement a valeur de test, afin d'observer l'appétence de nos clients, quatre ans après avoir proposé un produit similaire mais sur une durée plus courte, et dont le timing de lancement n'avait pas été favorable. Nos clients avaient simplement récupéré leur capital garanti.
Plus généralement, la volonté d'ING Direct est d'être davantage présent sur des offres plus réactives de supports en unités de compte.

 

Réseaux Sociaux