ING IM : opinion positive sur les pays émergents (Inde et Chine) avec une certaine vigilance


ING Investment Management, société de gestion d'actifs de la banque néerlandaise, reste positif sur les actions émergentes tout en gardant une certaine prudence du fait d'incertitudes sur la croissance.

placement, ing direct

« Nous avons assisté en 2012 à un renversement des tendances de 2011 : solides flux vers les marchés émergents, appréciation des devises émergentes et nette surperformance des actions émergentes par rapport aux actions du monde développé » indique Maarten-Jan Bakkum, stratégiste actions marchés émergents chez ING IM.

Le stratégiste explique cette inversion par « les injections massives de liquidités de la BCE (Banque centrale européenne, NDLR) » et par « le fait que les marchés s’attendent à ce que les quatre principales banques centrales continuent à procurer des fonds illimités à des taux proches de zéro ».

Concernant les perspectives, Maarten-Jan Bakkum considère qu’une poursuite du rebond des cours de ces actifs semble logique grâce à l’argent créée par les banques centrales et au rendement extrêmement faible des liquidités. Selon lui, les actions émergentes pourraient refaire une partie de leur retard engrangé en 2011.

Néanmoins, l’expert des actions émergentes chez ING IM arbore une certaine prudence rappelant que « la croissance devrait décevoir dans le futur » en raison des prévisions « peu brillantes » du commerce mondial et le ralentissement graduel de la croissance chinoise. Il chiffre ce potentiel de croissance de l’ordre de 6% pour la deuxième puissance économique mondiale. La Chine reste toutefois l’une de ses principales convictions avec l’Inde.