Introduction en Bourse d’Euronext entre 19 et 25 euros par action


La cotation d'Euronext doit intervenir le 19 juin 2014. 42 millions d'actions sont mises en vente par ICE, l'actionnaire actuel. Cette introduction en Bourse permet de devenir actionnaire de l'opérateur des Bourses de Paris, Bruxelles, Amsterdam et Lisbonne, une société très rentable.  

ipo-introduction-bourse

L’introduction en Bourse d’Euronext est lancée. Du 10 au 18 juin 2014, il sera possible d’acquérir des actions de l’opérateur des Bourses de Paris, Bruxelles, Amsterdam et Lisbonne entre 19 et 25 euros par action. Intercontinental Exchange (ICE) a mis en vente un nombre maximum de 42.108.230 actions représentant jusqu’à 60,15% du capital d’Euronext dans le cadre de l’opération, ouverte en France, en Belgique, aux Pays-Bas et au Portugal aux investisseurs particuliers. Ces derniers bénéficient d’une allocation préférentielle de 10% maximum des titres cédés.

Jusqu’à 1,75 milliard d’euros de capitalisation boursière

Au prix de la fourchette indicative, la capitalisation boursière d’Euronext serait comprise entre 1,33 milliard d’euros et 1,75 milliard d’euros. Euronext serait coté ainsi coté sur le Compartiment A, réservé aux valorisations supérieures à 1 milliard d’euros.

Cette IPO s’est accompagnée d’une cession parallèle de 33,36% du capital à un pool de dix investisseurs institutionnels de référence dont BNP Paribas (7% du capital en direct et via sa filiale belge BNP Paribas Fortis), la Caisse des dépôts et Bpifrance Participations (3% chacun) et Société Générale (3%). Ces acheteurs bénéficient d’une décote de 4% par rapport au prix de l’introduction en bourse. Au terme de ces transactions et de la vente de titres au marché, la participation résiduelle détenue par ICE tomberait à 6,5%. En dehors de ce noyau dur soumis à un pacte d’actionnaires, d’autres investisseurs se sont engagés à souscrire environ 2% des titres dans le cadre de l’IPO : le groupe financier néerlandais KBC et GDF Suez dont le président Gérard Mestrallet est également cemui de Paris Europlace, association chargé de promouvoir la place financière parisienne.

Croissance annuelle moyenne de 5%

Le lancement de l’introduction en bourse permet d’en savoir plus sur la santé financière de l’entreprise. Euronext a réalisé en 2013 un chiffre d’affaires de 481,7 millions d’euros, en recul de 2,7% par rapport à 2012 pour un résultat opérationnel quasi-stable à 179,9 millions d’euros, avant éléments exceptionnels. La rentabilité opérationnelle courante ressort ainsi à 37,3%. Le résultat net a reculé de 22,7% à 87,5 millions d’euros.

Euronext vise à moyen-long terme un taux de croissance annuel moyen du chiffre d’affaires d’environ 5% par an et une marge d’Ebitda (résultat brut opérationnel) d’environ 45%. Pour cela, la Bourse paneuropéenne entend développer son offre dans les obligations d’entreprise, renforcer son activité ETF (fonds indiciels cotés ou trackers) et « redonner la priorité au développement de ses activités actuellement sous-exploitées », telles que les dérivés d’actions continentaux et les produits de données de marché. Environ la moitié du bénéfice net sera reversé aux actionnaires sous la forme de dividendes.

Premiers échanges le 20 juin

La fixation du prix définitif de l’offre est prévue le 19 juin 2014, à l’issue du placement global auprès des investisseurs institutionnels qui sera clos le jour-même à midi. En cas de succès de l’introduction en Bourse, le début de la négociation des actions sur le marché doit intervenir le 20 juin sous le symbole ENX sur trois de ses quatre places boursières (Paris, Bruxelles, Amsterdam).