Introduction en Bourse : Europcar veut accélérer son désendettement


Le numéro un européen de la location de véhicules a présenté lundi une offre de 854,5 millions d'euros pour son introduction sur Euronext Paris. Europcar a annoncé une fourchette de prix entre 11,50 et 15 euros par action et espère lever 475 millions d'euros, une somme presque entièrement consacrée au remboursement partiel de sa dette.  

Europcar : IPO sur la Bourse de Paris

Dans un climat tendu sur les marchés, en pleines négociations entre la Grèce et ses créanciers, Europcar prend la route de la Bourse. Le loueur de véhicules, aux particuliers comme aux entreprises, entend procéder à une augmentation de son capital. Cette introduction sur le marché d’Euronext Paris, au sein du compartiment A (destiné aux capitalisations supérieures à un milliard d’euros), doit donner un coup d’accélérateur au remboursement de sa dette.

Une augmentation de capital de 475 millions d’euros

Europcar a ainsi lancé une offre d’environ 854,5 millions d’euros, dont 475 millions d’euros d’actions nouvelles qui vont apporter de l’argent frais à l’entreprise. Pour les particuliers, l’offre à prix ouvert (OPO) a commencé lundi et se clôturera le 24 juin. Le prix définitif sera fixé le 25 juin et se situera entre 11,50 et 15 euros par action. Les premiers échanges seront possibles à partir du 26 juin, en cas de succès de l’opération.

Selon Reuters, qui cite plusieurs sources proches du dossier, le carnet d’ordres de l’introduction en Bourse aurait déjà été entièrement souscrit, ainsi que l’option de surallocation (rallonge utilisée en cas de forte demande), ce qui porterait le montant total de l’offre à 982,7 millions d’euros. Mais Europcar n’ayant pas officiellement fermé la période de souscription, il reste possible de se manifester pour l’achat de titres du groupe, sachant que l’offre au public dédiée aux petits porteurs porte sur au moins 10% des titres proposés. La valorisation du leader européen pourrait atteindre deux milliards d’euros.

Parmi les actions cédées, une grande partie le sera par Eurazeo. La société d’investissement, également cotée en Bourse, est propriétaire d’Europcar depuis 2006. Elle détient près de 87% du capital de l’entreprise. A l’issue de l’opération d’introduction, elle restera l’actionnaire de référence avec une participation qui tombera entre 36 et 46% du loueur de voitures et d’utilitaires.

Une dette nette de 607 millions d’euros

Europcar est le leader européen du secteur, avec 19% de parts de marché sur le Vieux continent. Mais si son activité progresse, elle peine à être rentable. La société enregistre ainsi un chiffre d’affaires de 1,98 milliard d’euros en 2014, en croissance de 3,4% à taux de change constants, tout en affichant une perte nette, pour la troisième année consécutive, de 112 millions d’euros en raison du poids du coût de l’endettement. Une situation qui s’est reproduite au premier trimestre 2015 malgré une accélération de la croissance organique (+6,2% à périmètre et changes constants), alors que le groupe doit assumer une dette nette de 607 millions d’euros au 31 mars 2015.

L’introduction en Bourse a justement pour but de remédier à cette situation. L’argent frais obtenu de l’augmentation de capital va permettre le remboursement anticipé et intégral de 324 millions d’euros d’obligations, portant un taux d’intérêt de 11,50% par an, assorti d’une pénalité de 37 millions d’euros en raison du règlement de cette dette avant terme. Parallèlement, le management a renégocié l’ensemble de son endettement pour en diminuer le coût. Economie totale à la clé : 58 millions d’euros en année pleine. L’allongement de la maturité et du coût de financement de la flotte doit parallèlement générer 5 millions d’euros d’économies.

Le solde de l’augmentation de capital servira essentiellement à la dotation d’une enveloppe de 80 millions d’euros sur trois ans afin de financer des acquisitions ou des partenariats, dont 25 millions d’euros dédiés au « Lab Europcar », chargé de trouver de nouvelles solutions en matière de mobilité pour les clients. L’acquisition de la startup française Ubeeqo en janvier, spécialisée dans l’autopartage en entreprise, s’inscrit dans cette stratégie. Elle démontre la volonté du groupe de participer à l’essor du covoiturage et de ne pas laisser cette activité aux mains de concurrents.

En quête d’une plus grande rentabilité

Pour redynamiser sa stratégie commerciale et améliorer la rentabilité de son activité, la société a lancé le plan « Fast Lane » en 2012. Son introduction en Bourse arrive à mi-chemin de ce plan, précise Philippe Germond, le président du directoire d’Europcar. Il a pour objectif d’optimiser l’organisation de l’entreprise. Le groupe a commencé à centraliser et mutualiser certaines de ses fonctions support (finance, etc.), avec la mise en place d’un centre de services partagés au Portugal. Autre levier d’amélioration des marges, des économies sont attendues sur les achats du groupe autres que ceux de véhicules, déjà optimisés. « Une grande partie des coûts [afférents à l’application du plan Fast Lane] a déjà été engagée », a tenu à préciser Caroline Parot, la directrice financière. Sur le plan commercial, Europcar va accentuer ses efforts sur les PME, après avoir pris le virage du digital dans la commercialisation de son offre aux particuliers et créé une marque low cost, InterRent, en 2011.

Europcar espère afficher une croissance organique de 3 à 5% par an jusqu’en 2017, assortie d’une amélioration de sa profitabilité. L’entreprise vise un « corporate Ebitda ajusté » (excédent brut d’exploitation incluant le coût de financement de la flotte) supérieur à 13% de son chiffre d’affaires en 2017 contre 10,8% en 2014. En outre, le groupe souhaite proposer, à compter de 2017, des dividendes représentant au moins 30% du résultat net de l’exercice écoulé. Un objectif tenable à condition de ne pas dévier de cette feuille de route.

A lire également sur les introductions en Bourse
Introduction en Bourse : où va votre argent ?

 

Europcar : modalités de l’introduction en Bourse

Marché de cotation

Euronext Paris – compartiment A

Codes de l’action

Mnémonique : EUCAR
Code ISIN : FR0012789949

Fourchette de prix indicative

11,50 – 15 euros par action (prix médian : 13,25 euros)

Nature de l’opération

Augmentation de capital (475M€) et cession de titres (environ 379,5M€ et 507,7M€ maximum en cas d’exercice intégral de la clause d’extension et de l’option de surallocation)

Nombre de titres émis

Entre 41.304.347 et un maximum de 48.275.862 actions ordinaires nouvelles à émettre

Eligibilité des titres

PEA

Calendrier de l’IPO

Vendredi 12 juin : visa de l’AMF sur le prospectus
Lundi 15 juin : ouverture de l’offre
Mercredi 24 juin : clôture de l’offre pour les particuliers à 17 heures (guichets de banque) ou 20 heures (achats par Internet)
Jeudi 25 juin : résultat de l’offre et 1ère cotation sur Euronext Paris
Vendredi 26 juin : début des négociations sous la forme de promesses d’actions
29 juin : règlement-livraison des actions
Mardi 30 juin : début des négociations des actions Eucopcar
Vendredi 24 juillet : date limite d’exercice de l’option de surallocation