Introduction en Bourse : Méthanor souhaite lever 3,2 millions d’euros sur le marché Alternext


Alternext devrait compter une nouvelle société à la mi-juillet. L'entreprise Méthanor ambitionne d'intégrer le marché boursier Alternext en procédant une augmentation de capital d'environ 3,2 millions d'euros (hors exercice éventuel de la clause d'extension) pour financer et exploiter des unités de méthanisation agricole. La souscription, ouverte jusqu'au 5 juillet 2012, est réalisée dans une fourchette de prix comprise entre 9 euros et 10 euros par action.

methanor

La société Méthanor (code ISIN : FR0011217710) a pour objet de financer et de valoriser des unités de méthanisation agricole en partenariat avec des exploitants et des PME agricoles. Dans cette optique, l’entreprise souhaite s’introduire sur le marché Alternext en levant 3,2 millions d’euros (3,6 millions avec la clause d’extension) pour augmenter ses capacités de financement.

Qu’est-ce que la méthanisation agricole ?

La méthanisation agricole est un procédé naturel de transformation de la matière organique par fermentation. Cette fermentation produit une énergie renouvelable, le biogaz, et un résidu appelé digestat, utilisé comme fertilisant agricole. Le biogaz est utilisé pour générer de l’électricité par combustion et pour produire de la chaleur. Ce procédé agricole permet une limitation des émissions de gaz à effet de serre liées à l’élevage et l’agriculture (diminution des émissions de méthane et d’oxyde nitreux dues au stockage et à l’épandage direct des déjections animales et des déchets organiques), une diminution de la pollution des sols et des nappes phréatiques à l’origine des algues vertes, et une substitution aux énergies fossiles (par utilisation d’engrais naturel et de la chaleur produite). La méthanisation agricole est également une des rares énergies renouvelables à fonctionner en continue (8000 h par an environ).

Un placement vert

L’électricité produite est revendue au groupe EDF dans le cadre des objectifs imposés par le Grenelle de l’environnement et bénéficie de tarifs de rachat garantis pendant 15 ans. Ces contrats de rachats garantis permettent d’offrir à Méthanor « un rendement sécurisé » sur une longue période, selon la société, qui qualifie ses propres actions de « vrai placement financier vert ». En analysant ses projections, la société ambitionne de délivrer un taux de rendement interne (TRI) de 16,5% par an sur 15 ans (hors subvention) pour un investissement d’une capacité de 190 kW.

« Cette source d’énergie n’en est encore qu’à ses débuts en France, mais a été éprouvée industriellement en Allemagne depuis plus de 10 ans. L’Allemagne comptait en 2011 environ 7 000 unités de méthanisation agricole pour près de 300 000 exploitations, avec un retour d’expérience de plusieurs années sur le fonctionnement des installations. A l’inverse, la France compte plus de 500 000 exploitations agricoles, et seulement 48 unités de méthanisation étaient en service à fin 20111 » affirme les responsables de Méthanor. Selon eux, les principaux freins au développement de la filière en France ont été levés en mai 2011 avec l’augmentation des tarifs de rachat de l’électricité spécifiques au biogaz, la simplification des procédures administratives et une demande en forte croissance de la part des agriculteurs, ce qui laisse présager de belles opportunités.

Elle ambitionne de financer 30 unités en deux ans

Méthanor souhaite financer 30 unités de méthanisation agricole en 2 ans pour devenir rapidement un acteur clé de la méthanisation agricole en France. Méthanor interviendra pour sélectionner et soutenir les projets d’implantation d’unités de méthanisation, de la validation à la production en s’appuyant sur des partenaires financiers et techniques de premier plan. Les dirigeants de Méthanor ont financé depuis 2008 avec succès des projets d’énergie renouvelable représentant un total de 161,6 millions d’euros d’investissements et 36,5 MW. Un conseil de surveillance indépendant, constitué notamment d’experts du monde agricole et des énergies renouvelables complète la structure de gouvernance.

Augmenter le nombre de financement

Les fonds levés grâce à l’introduction en bourse sont destinés à fournir à la société des moyens afin de financer majoritairement des unités de méthanisation agricole. Méthanor sera systématiquement co-financeur, au côté des exploitants agricoles. A titre d’exemple, une unité de méthanisation agricole de 190 kW nécessite un investissement total de 1,5 million d’euro environ, dont 20% seront financés en fonds propres, le solde étant financé par de la dette bancaire.

Le produit de l’augmentation de capital pourra également être utilisé afin de financer des unités de méthanisation agricole de taille plus importante (jusqu’à plusieurs mégawatts) en fonction des opportunités, et après une évaluation précise des risques et du rendement de ces projets. « Avec cette levée de fonds, Méthanor sera en mesure de déployer son offre auprès du monde agricole et des développeurs et permettra par ailleurs aux particuliers et aux agriculteurs de participer au développement d’une filière à fort potentiel », précisent les dirigeants de la société.

Action comprise entre 9 et 10 euros

Au cours du premier semestre 2012, la société qui n’est pas endettée, a déjà procédé à un placement privé de 1,4 million d’euros au prix de 8 euros par action. Pour l’opération publique ouverte à la souscription jusqu’au 5 juillet, la fourchette de prix est comprise entre 9 et 10 euros.