IPO : Lysogene a levé 22,6 millions d'euros lors de son introduction en Bourse

Partagez

Créée par Karen Aiach suite au diagnostic de sa fille, Lysogene est spécialisée dans la thérapie génique ciblant la maladie de Sanfilippo, une pathologie rare et sévère du système nerveux central de l'enfant, mortelle à la préadolescence. La société biopharmaceutique a réalisé une augmentation de capital de 22,6 millions d'euros à l'occasion de son introduction en Bourse, pour financer son plan de développement clinique, focalisé sur deux candidats médicaments.

ipo lysogene

 

Lysogene, ou l'histoire de Karen Aiach, maman devenue entrepreneure dans la biopharmacie

Lysogene, c'est d'abord l'histoire de Karen Aiach, une maman devenue entrepreneure pour trouver un traitement curatif permettant de soigner sa fille atteinte d'une maladie neurologique rare.

Basée à Neuilly-sur-Seine, la société a été créée en 2009 par Karen Aiach, quatre ans après le diagnostic de la maladie de Sanfilippo de type A (MPS IIIA) chez sa fille Ornella et le professeur Olivier Danos, l'un des plus grands spécialistes au monde dans le domaine des thérapies géniques appliquées aux maladies neurodégénératives (il a été directeur scientifique de Genethon et fondateur du consortium de thérapie génique à l'UCL, University College of London).

Karen Aiach, qui a débuté sa carrière dans l'audit, est parvenue en 2011 à initier l'essai clinique de Phase I/II (évaluation de la tolérance) du candidat médicament LYS-SAF301 et y à inclure sa fille parmi les quatre patients. Elle poursuit l'objectif d'améliorer la santé des patients souffrant de maladies incurables et la vie de leurs familles en utilisant des thérapies géniques. « Lysogene s'adresse à des maladies négligées par les big pharma (les grands laboratoires pharmaceutiques, NDLR), mortelles, qui condamnent les enfants à espérance de vie dramatiquement limitée », résume Karen Aiach, fondatrice et directeur général de Lysogene.

La maladie de Sanfilippo de type A, c'est quoi ?

Le syndrome ou maladie de Sanfilippo de type III et de sous-type A est une maladie rare et débilitante liée à un gène défectueux, sans aucun traitement approuvé par les autorités de santé, causant la mort prématurée des patients, souvent à l'âge de 10-12 ans.

De nombreux symptômes et complications invalidants sont associés à la maladie de Sanfilippo : hyperactivité, troubles du sommeil, infections respiratoires, diarrhées chroniques, complications orthopédiques. La fréquence du sous-type A de la pathologie est estimée par la société à environ 1 naissance dans le monde sur 100.000.

La maladie de Sanfilippo est ce que les spécialistes appellent une maladie de surcharge lysosomale (MSL) qui se caractérise par un déficit d'une enzyme, en l'occurrence l'héparane sulfamidase, qui entraîne l'accumulation de substances toxiques dans les tissus.

D'une manière générale, les MSL (il en existe une cinquantaine) constituent le type maladie neurodégénérative pédiatrique le plus fréquent, avec une leur incidence combinée totale supérieure à 1 pour 5.000 naissances.

Deux candidats médicaments et un modèle de biopharma

Le portefeuille de Lysogene comporte deux candidats médicaments dans deux indications :
- maladie de Sanfilippo : candidat médicament LYS-SAF302, traitement de seconde génération visant à obtenir une efficacité supérieure à la première, le LYS-SAF301, qui avait été mis au point en 2009 et avait fait l'objet d'un essai clinique de phase I/II. « Notre produit est une version fonctionnelle du gêne déficient », explique Karen Aiach.

Lysogene a obtenu le statut de médicament orphelin en Europe et aux Etats-Unis pour ce candidat médicament. A ce titre, la société biopharmaceutique bénéficiera d'une exclusivité de commercialisation postérieure à l'obtention de l'autorisation de mise sur le marché (AMM), pendant 7 et 12 ans, respectivement outre-Atlantique et sur le Vieux continent.

La société estime que l'AMM pourrait intervenir au plus tôt en 2020. Par ailleurs, la société évoque dans son document de base d'introduction en Bourse l'opportunité de commercialiser LYS-SAF302, en amont de l'obtention de l'AMM dans le cadre de programmes d'accès précoce (Early Access Programs). En France, il pourrait être question d'une Autorisation Temporaire d'Utilisation (ATU) qui permet d'exploiter un médicament pour une maladie grave ou rare sans traitement approprié. Des mécanismes similaires existent dans d'autres pays et son susceptibles d'être mis à profit.

- gangliosidose à GM1 ou maladie de Landing (MSL pédiatrique neurodégénérative) actuellement en phase préclinique. La FDA, l'autorité de santé américaine, accordé la désignation de maladie pédiatrique rare (Rare Pediatric Disease Designation) pour le candidat médicament LYS-GM101, candidat médicament dont l'entrée en développement clinique de phase I/II est prévue d'ici la fin du premier semestre 2018.

Objectifs de l'introduction en Bourse

A l'occasion de son introduction sur le marché réglementé d'Euronext à Paris, Lysogene a levé 22,6 millions d'euros, une somme qui lui a permis de renforcer sa trésorerie pour financer son plan de développement clinique sur ses deux programmes. La société espérait réaliser une augmentation de capital de 30 à 39,7 millions d'euros


- Pour LYS-SAF302, « les fonds levés vont servir à finaliser l'exécution de l'essai pivot (phase III, dernière avant la demande d'AMM, NDLR) en Europe et aux Etats-Unis jusqu'à l'obtention des données d'efficacité devant permettre sa commercialisation », indique Karen Aiach. Aucune levéee de capitaux ne serait donc nécessaire pour emmener ce candidat médicament jusqu'à la demande d'AMM. Pour ce produit, la société vise une demande d'autorisation de mise sur le marché en Europe et aux Etats-Unis et entend privilégier une commercialisation en propre. Actuellement, LYS-SAF302 fait l'objet d'études non-cliniques demandées par les autorités réglementaires avant l'entrée en phase pivot prévue au 1er trimestre 2018. Environ deux-tiers du produit net (montant levés après déduction des frais) de la levée de fonds seront consacrés à ce produit.

- Pour LYS-GM101, l'augmentation de capital permettra « l'entrée en essais cliniques prévue d'ici la fin du premier semestre 2018, puis l'exécution de l'étude de phase I/II ». Environ un quart des capitaux récoltés, soit 6,5 millions d'euros, seront alloués à  LYS-GM101.

Lysogene a aussi l'intention d'élargir son portefeuille à des candidats médicaments dans les maladies rares du système nerveux central, dans de nouvelles indications.

Les financements obtenus avant l'IPO

Depuis 2009, Lysogene a réalisé des augmentations de capital et émissions d'obligations convertibles (OC) pour des montants cumulés de 18,6 et 2 millions d'euros respectivement. 1,5 million d'euros d'OC ont été converties à la date du document de base.

L'historique des levées de fonds est le suivant :
- 2009 : création, 30.000 euros
- 2011-2012 : augmentation de capital 1,8 million d'euros et émission d'emprunts obligataires d'un montant total de 1 million d'euros
- 2013 : augmentation de 0,3 million d'euros puis émission de deux emprunts obligataires pour 1 million d'euros souscrits par Sofinnova Partners et
- 2014 : levée de fonds de 16,5 millions d'euros auprès de Sofinnova Partners, InnoBio et Novo A/S, dont une 1ère tranche de 11 millions d'euros est exercée
- 2015 : exercice de la 2nde tranche de la levée de fonds pour 5,5 millions d'euros

Prix et modalités de l'introduction en Bourse

La note d'opération a été visée par l'AMF (Autorité des marchés financiers), les modalités de l'IPO sont les suivantes.

Marché de cotation

Euronext Paris - Compartiment C

Codes de l'action

Mnémonique : LYS
Code ISIN : FR0013233475

Prix / cours d'introduction

Entre 6,80 € et 9,20 € par action. Finalement, le prix a été fixé à 6,80 €.

Capitalisation boursière au prix de l'IPO

109,4 millions d'euros (sur la base d'un prix de 8 euros par action) si exercice intégral de la clause d'Extension et de l'option de surallocation. Finalement, la capitalisation boursière au prix de l'IPO (6,80 €) se monte à 82,1 millions d'euros.

Nature de l'opération

Augmentation de capital de 30 à 34,5 M€ et de 39,7M€ maximum en cas d'exercice intégral de l'option de surallocation (sur la base d'un prix de 8 euros par action). Une tranche minimum de 10% réservée aux particuliers dans le cadre de l'offre

Nombre de titres émis

Projet : 3.750.000 actions nouvelles, et 4.959.375 actions nouvelles en cas d'exercice des rallonges (clause d'extension et option de surallocation) si la demande est forte
Réalisé : 3.323.567 actions nouvelles souscrites, dont 93% par les investisseurs institutionnels, et 7% par les particuliers.

Eligibilité des titres

PEA, PEA PME, compte-titres

Calendrier de l'IPO de Lysogene

Mardi 24 janvier 2017 : visa de l'AMF sur le prospectus
Mercredi 25 janvier 2017 : ouverture de la période de souscription
Lundi 6 février 2017 : clôture de l'offre à 17 heures pour les ordres de souscription en agence et à 20 heures pour les souscriptions en ligne
Mardi 7 février 2017 : fixation du prix et résultat de l'offre
Mercredi 8 février 2017 : début des négociations des actions sous la forme de promesses d'actions
Jeudi 9 février 2017 : règlement-livraison des titres
Vendredi 10 février 2017 : début des négociations des actions sur Euronext
9 mars 2017 : date limite d'exercice de l'option de surallocation



 

Réseaux Sociaux