IPO : Parot s’introduit en Bourse pour se déployer en France


Le distributeur automobile espère lever 9,3 à 12,3 millions d'euros à l'occasion de son introduction sur le marché d'Alternext Paris, afin de financer sa dernière acquisition et la création d'une plateforme digitale de distribution de véhicules d'occasion.

Parot s'introduit à la Bourse de Paris, sur le marché d'Alternext

C’est le premier du secteur à s’introduire à la Bourse de Paris. Ailleurs, dans les autres pays d’Europe et aux Etats-Unis, des concessionnaires automobiles sont déjà cotés. Le groupe Parot a décidé de sauter le pas pour renforcer sa notoriété, mais aussi pour financer le déploiement national de son activité, concentrée essentiellement dans le sud-ouest de la France. A l’occasion de son entrée sur le marché d’Alternext, il réalise une augmentation de capital, à laquelle peuvent souscrire les investisseurs particuliers, du 4 au 18 octobre 2016, pour un prix compris entre 7,02 à 9,48 euros l’action.

Le distributeur automobile espère retirer au moins 9,3 millions d’euros de cette levée de fonds. En cas de succès de l’opération, le flottant de l’entreprise devrait avoisiner les 30% du capital, aujourd’hui détenu à 100% par le PDG Alexandre Parot, fils d’Alain Parot qui a fondé la société en 1978, et par sa sœur Virginie Parot-Gauzignac, directrice générale déléguée du groupe.

Création d’une offre 100% digitale

L’argent frais issu de l’augmentation de capital servira aux deux tiers à financer l’acquisition de la société Behra, alors que Parot affiche déjà une dette nette (retraitée des financements à court terme dédiés aux stocks) de 3,6 millions d’euros au 30 juin 2016. Ce rachat du distributeur des marques Ford et Mitsubishi, à travers sept concessions en Ile-de-France, dans le Loir-et-Cher et le Loiret, doit être finalisé fin octobre. Il participe à la stratégie de croissance externe du groupe, qui cible en priorité les zones périurbaines où la densité de la population « auto-dépendante » est particulièrement élevée.

Le reste des sommes levées doit contribuer à financer le lancement d’une offre 100% digitale de ventes de véhicules d’occasion. Prévue d’ici l’été 2017, cette nouvelle plateforme en ligne vise à séduire les consommateurs en assurant la sécurité des transactions, tant au niveau de l’état des voitures vendues que du paiement. L’acquisition du grossiste en véhicules d’occasion VO 3000, en mai dernier, doit garantir l’approvisionnement et la reprise des voitures auprès des particuliers grâce à un réseau de 90 centres, répartis dans toute la France.

Un chiffre d’affaires de 600 millions d’euros en 2020

D’ici 2020, Alexandre Parot table sur la vente de plus de 40.000 unités par an, dont 15.000 via la nouvelle offre digitale. Il mise principalement sur le marché des véhicules d’occasion, « plus gros, plus flexible et plus accessible, avec des coûts de distribution moins élevés », selon lui. Le groupe anticipe également un chiffre d’affaires de 600 millions d’euros en 2020, contre 225,9 millions en 2015. La croissance des volumes de ventes doit permettre d’améliorer les marges de Parot.

La société devrait dégager des bénéfices à partir de 2018, selon l’analyste Aurel BGC, pour atteindre un résultat net de 6,1 millions d’euros en 2020, contre 0,1 million attendus pour l’exercice 2016. Une légère perte de 0,2 million d’euros devrait être enregistrée en 2017, estime le courtier, en raison des dépenses marketing pour promouvoir la nouvelle offre digitale et de la faiblesse des ventes au cours des six premiers mois suivant le lancement de la plateforme.

Le groupe Parot indique qu’il pourrait verser dès 2019, au titre de l’exercice 2018, un dividende dans une limite de 40% de son résultat net consolidé. Il prendra cette décision « en fonction de ses résultats futurs et de ses besoins de financement ».

Pour en savoir plus sur les cotations en Bourse :
– Introduction en Bourse : à quoi sert votre investissement ?

Parot : modalités de l’introduction en Bourse

Marché de cotation
Alternext Paris


Codes de l’action

Mnémonique : ALPAR
Code ISIN : FR0013204070


Fourchette de prix indicative

7,02 – 9,48 euros par action (prix médian : 8,25 euros)

Nature de l’opération
Augmentation de capital (9,3M€ en milieu de fourchette)

Nombre de titres émis
Entre 1.130.000 et un maximum de 1.299.500 actions ordinaires nouvelles à émettre + 194.925 actions existantes cédées par l’actionnaire historique en cas d’option de surallocation

Eligibilité des titres
PEA, PEA-PME

Calendrier de l’IPO
Lundi 3 octobre 2016 : visa de l’AMF sur le prospectus
Mardi 4 octobre 2016 : ouverture de l’offre
Mardi 18 octobre 2016 : clôture de l’offre pour les particuliers à 17 heures
Mercredi 19 octobre 2016 : résultat de l’offre, exercice éventuel de la clause d’extension
Vendredi 21 octobre 2016 : règlement-livraison des actions
Lundi 24 octobre 2016 : début des négociations
Vendredi 18 novembre 2016 : date limite d’exercice de l’option de surallocation