Amundi : débuts de l’action en fanfare après l’introduction en Bourse


La société de gestion d'actifs a réalisé la plus importante introduction en Bourse à Paris depuis 10 ans. Sans augmentation de capital, l'opération s'est effectuée via la vente de la totalité de la participation de la Société Générale. Les particuliers ont boudé l'opération. L'action entame son parcours boursier sur une forte hausse à contre-courant de la tendance.  

Amundi : le DG Yves Perrier sonne la cloche pour l'IPO

Amundi a bouclé avec succès son introduction en Bourse, la plus importante réalisée sur la Bourse de Paris depuis 10 ans. La société de gestion de fonds numéro un en France et en Europe pèse de 7,51 milliards d’euros de capitalisation boursière sur la base du prix définitif de l’offre, fixé à 45 euros par action. Les titres sont classés dans le compartiment A d’Euronext Paris, l’opérateur de la Bourse française, qui correspond aux capitalisations de plus d’un milliard d’euros. Ils devraient être soumis à la taxe sur les transactions financières (TTF) à partir de 2016.

1ère de séance de Bourse en forte hausse (+3,56%)

La capitalisation boursière ne tient pas encore compte de l’offre de titres réservée aux salariés, dont le résultat fera l’objet d’un avis diffusé par Euronext à la fin décembre 2015. La date de règlement-livraison est prévue le vendredi 13 novembre 2015. Autre manifestation de la réussite de l’opération, les débuts en fanfare du titre pour sa première journée de négociations. La valeur a clôturé en hausse de 3,56% à 46,60 euros après avoir touché un plus haut à 47,65 euros en milieu de matinée (10h41) sur un marché animé : plus de 35% du flottant (part du capital détenue par le public) a changé de mains. Avec ce bond, la valeur d’Amundi a Bourse a grimpé de 266,9 millions d’euros en une journée, soit davantage que la capitalisation boursière d’une valeur moyenne comme la maison de Champagne Vranken Pommery Monopole (252,5 millions d’euros).

Bien reçue par les investisseurs institutionnels français et internationaux, l’opération a été boudée par les particuliers : 466.255 actions (soit moins de 21 millions d’euros) ont été souscrites par des petits porteurs, soit seulement 1,4% du nombre de titres offerts et 0,3% du capital.

La Société Générale n’est plus actionnaire

L’introduction en Bourse d’Amundi sur le marché réglementé d’Euronext à Paris a « pour objectif de permettre à Amundi d’accroître la visibilité et la notoriété du groupe, d’accéder à un nouveau mode de financement et d’accroître sa flexibilité stratégique et financière en vue de soutenir son développement en France et à l’international », annonce l’ancienne filiale commune du Crédit Agricole et de la Société Générale dans un communiqué.

Cette opération s’est effectuée par la vente de l’intégralité de la participation de 20% détenue par la Société Générale, qui a encaissé un montant brut de 1,5 milliard d’euros à cette occasion. La banque précise qu’Amundi « demeurera le fournisseur de référence de solutions d’épargne et d’investissement réseaux de banque de détail et d’assurances de Société Générale, pour une durée de cinq ans renouvelable, dans le cadre d’un partenariat de long terme ».