L’action Amundi dopée par le rachat de Pioneer à UniCredit


La Bourse de Paris se stabilise malgré la progression des cours du pétrole et des valeurs liées à l'or noir. Freiné par la prudence des investisseurs à deux jours de la décision monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed), le CAC 40 cède seulement 0,07%, à 4.760,77 points. Le gérant d'actifs Amundi profite du rachat de Pioneer.

La Bourse de Paris se stabilise

La valeur du 12 décembre 2016 : Amundi

Le gérant d’actifs a signé un accord ferme sur l’acquisition de Pioneer pour un montant de 3,55 milliards d’euros. Ce rachat de la filiale de gestion d’actifs de la banque italienne UniCredit sera financé à hauteur de 1,4 milliard d’euros par une augmentation de capital avec droits préférentiels de souscription. Le Crédit Agricole, maison-mère d’Amundi, participera à l’opération.

Au 30 septembre 2016, Pioneer affichait 222 milliards d’euros d’encours sous gestion (Pologne exclue). La valeur Amundi bondit de 5,35%, à 49,93 euros, et prend la tête de l’indice SBF 120. Le titre CASA gagne de son côté 0,61%, à 11,57 euros.

Vivendi : pas d’échange de participations prévu avec Orange

Le groupe de médias et de divertissement ne figure pas au menu de potentielles discussions entre sa chaîne cryptée Canal + et l’opérateur télécoms Orange, a déclaré samedi un porte-parole de Vivendi, rapporte Reuters. L’idée d’un éventuel échange de participations entre les deux sociétés a ainsi été écartée. L’action de l’entreprise dirigée par Vincent Bolloré lâche 2,07%, à 18,50 euros, et finit avant-dernière du CAC 40. Le titre Orange prend 0,11%, à 13,52 euros.

Technip soutenu par l’accord entre les pays membres de l’Opep et les non-membres

A l’image de l’ingénieriste français, les valeurs pétrolières sont bien orientées à la Bourse de Paris après l’accord sur une baisse de la production conclu ce weekend entre les pays membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et les Etats non-membres du cartel. Le titre grimpe de 2,46%, à 68,70 euros, et s’affiche en tête du CAC 40.

En revanche, la compagnie aérienne Air France-KLM est pénalisée par la perspective d’une hausse des prix du kérosène. La valeur cède 1,84%, à 5,07 euros.

Imerys va racheter Kerneos

Le spécialiste des minéraux pour l’industrie a fait part de son projet d’acquisition de Kerneos, expert des liants de haute performance à base d’aluminates de calcium. Ce rachat pour une valeur d’entreprise évaluée à 880 millions d’euros devrait aboutir mi-2017 et serait entièrement financé par les « ressources disponibles du groupe », a précisé Imerys dans un communiqué.

« Il aurait un impact positif sur le résultat courant net par action dès la première année d’intégration et serait rapidement créateur de valeur, notamment grâce à des synergies estimées à 23 millions d’euros », a ajouté la direction. La valeur s’adjuge 0,33%, à 70,23 euros.

Marie Brizard Wine & Spirits confirme ses objectifs pour 2018

Le fabricant de vins et de spiritueux a confirmé son objectif d’excédent brut d’exploitation (Ebitda) pour 2018, attendu entre 68 et 77 millions d’euros. Il a également fait part de sa décision de conserver Sobieski Trade, son activité de grossiste en Pologne, qui doit être rentable en 2016 et contribuer « légèrement aux bénéfices » du groupe à compter de 2017. Le cours de Bourse de MBWS engrange 3,50%, à 16,87 euros.

Le point sur le marché avec notre partenaire IG