L’action EDF plombée par l’arrêt de réacteurs nucléaires

Partagez

 La Bourse de Paris s'affiche en progression à la faveur notamment de résultats d'entreprises encourageants, comme ceux d'Ubisoft et d'Orpea. Le CAC 40 prend 1,15%, à 4.379,76 points. EDF pâtit de son côté de l'abaissement de son objectif de production nucléaire en 2016.

La Bourse de Paris repart de l'avant


La valeur du 20 juillet 2016 : EDF

En raison de l'arrêt prolongé de plusieurs réacteurs au second semestre, l'énergéticien a abaissé son objectif de production nucléaire en 2016. Celle-ci est attendue entre 359 et 400 TWh (térawatt-heure), contre une fourchette de 408 à 412 TWh auparavant. L'opérateur public doit procéder à des vérifications sur certains composants afin de s'assurer qu'ils fonctionnent « en toute sûreté ».

Il maintient toutefois sa prévision d'excédent brut d'exploitation (Ebitda) entre 16,3 et 16,8 milliards d'euros, ainsi que son objectif de distribution aux actionnaires du résultat net courant.

L'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a également annoncé avoir suspendu à titre de précaution le certificat d'aptitude d'un générateur de vapeur de la centrale de Fessenheim, dans le Haut-Rhin, suite à des anomalies détectées dans l'usine du Creusot d'Areva, en Saône-et-Loire. EDF abandonne 2,07%, à 10,88 euros, et finit avant-dernier de l'indice SBF 120.

Ubisoft a publié un chiffre d'affaires en forte hausse

L'éditeur de jeux vidéo a fait part d'un chiffre d'affaires de 139,1 millions d'euros au premier trimestre 2016-2017, en hausse de 44%. Un résultat supérieur à l'objectif de 125 millions d'euros qu'il s'était fixé. Pour l'ensemble de l'exercice, la direction confirme ses prévisions, avec des revenus anticipés à environ 1,7 milliard d'euros et un bénéfice opérationnel attendu autour de 230 millions d'euros. La valeur bondit de 7,78%, à 38,31 euros, et Ubisoft prend la tête du SBF 120.

Orpea revoit ses revenus annuels à la hausse

Le gérant de cliniques et de maisons de retraite a relevé son objectif annuel de chiffre d'affaires de 90 millions d'euros, à 2,81 milliards d'euros, soit une croissance de 17,5% de ses revenus par rapport à 2015. Cette annonce intervient suite à la publication d'un chiffre d'affaires de 1,38 milliard d'euros au premier semestre, en progression de 23% dont 5,7% en organique. Le cours de Bourse décolle de 7,58%, à 79,90 euros, et Orpea se hisse à la deuxième place du SBF 120.

Eurotunnel recule après avoir abaissé ses objectifs financiers

Le gestionnaire du tunnel sous la Manche a revu ses perspectives financières à la baisse en raison du recul de la livre sterling. Il prévoit désormais en 2016 un excédent brut d'exploitation (Ebitda) de 535 millions d'euros, contre 560 millions auparavant, et un Ebitda de 579 millions d'euros en 2017 au lieu de 605 millions. Au premier semestre de l'année en cours, cet indicateur a diminué de 2% au total, mais il a progressé de 4% en données comparables. Le titre lâche 1,46%, à 9,68 euros.

Rémy Cointreau enregistre des ventes en repli

Au premier trimestre 2016-2017, le fabricant de spiritueux a enregistré des ventes stables en organique et en repli 2,1% en données publiées, à 218,6 millions d'euros. Sa marque Rémy Martin affiche notamment un chiffre d'affaires en baisse de 3,2% dont 0,5% à périmètre et taux de change constants. Néanmoins, la direction table toujours sur un résultat opérationnel courant en croissance organique sur l'ensemble de l'exercice. La valeur cède 1,11%, à 75,79 euros.

Le point sur le marché avec notre partenaire IG

 

Réseaux Sociaux