L’action Essilor dégringole après l’abaissement des objectifs annuels


La Bourse de Paris poursuit sur sa lancée et le CAC 40 s'adjuge encore 0,41%, à 4.548,35 points. Les valeurs financières et celles liées aux matières premières s'affichent notamment en forte progression, à l'image d'ArcelorMittal en tête de l'indice. L'action Essilor termine à l'inverse dernière du CAC 40.

La Bourse de Paris continue de progresser

La valeur du 22 novembre 2016 : Essilor

Le fabricant de verres correcteurs vise désormais un chiffre d’affaires en croissance de 3,5% en données comparables sur l’ensemble de l’exercice 2016, contre environ 4,5% auparavant. Le spécialiste de l’optique ophtalmique table également sur une marge moins importante, avec une contribution de l’activité (revenus diminués du coût des ventes et des charges d’exploitation) attendue autour de 18,5% du chiffre d’affaires, contre une prévision supérieure ou égale à 18,8% précédemment.

Ce nouvel abaissement des objectifs annuels est dû au ralentissement de l’activité observé dans plusieurs zones géographiques et notamment aux Etats-Unis, le premier marché du groupe. Le titre plonge de 6,06%, à 95,63 euros, et finit lanterne rouge du CAC 40.

Areva : des investisseurs chinois, japonais et kazakhs au capital

Les sociétés chinoise CNNC, japonaise Mitsubishi Heavy Industries (MHI) et kazakhe Kazatomprom vont injecter chacune environ 400 millions d’euros dans le spécialiste du nucléaire, dans le cadre de sa recapitalisation, selon BFM Business. Elles détiendront en contrepartie chacune 11% du capital d’Areva. L’Etat français doit conserver les 67% restants et financer le solde, soit un peu moins de 4 milliards d’euros.

Le groupe public a par ailleurs signé un contrat de plusieurs millions de dollars pour la fourniture et l’installation de 12 systèmes de réchauffement de l’eau du circuit secondaire de la centrale nucléaire de Palo Verde en Arizona, aux Etats-Unis. Le titre bondit de 8,14%, à 4,73 euros.

Zodiac Aerospace affiche un bénéfice net en forte baisse

L’équipementier aéronautique a indiqué qu’il espérait revenir à son niveau de rentabilité historique d’ici l’exercice 2019-2020. En attendant, son bénéfice net est ressorti en repli de 41,5% pour le compte de son exercice 2015-2016, à 108,1 millions d’euros. Un résultat inférieur à celui attendu par les analystes.

Le bénéfice opérationnel courant est également en baisse de 14,1%, alors que Zodiac Aerospace a subi des surcoûts liés au retour à la normale des livraisons de sa branche d’intérieurs de cabines. Le titre chute de cède 2,13%, à 20,89 euros.

Bouygues lance une augmentation de capital réservée aux salariés

La société de BTP et de télécommunications a lancé une nouvelle opération d’épargne salariale qui doit se traduire par une augmentation de capital d’un montant maximum de 150 millions d’euros, réservée aux salariés des entreprises françaises du groupe. La valeur s’adjuge 2,14%, à 32,40 euros, alors que la banque d’investissement Goldman Sachs a relevé sa recommandation de « vendre » à « neutre » sur le titre.

L’action Bolloré profite d’une note de HSBC

Le groupe de transport et de logistique profite d’une note de HSBC, dans laquelle le bureau d’études initie la couverture du conglomérat avec une recommandation d’achat sur la valeur et un objectif de cours de 4,10 euros. L’établissement financier britannique considère le moment venu de prendre position, après la récente dégringolade de l’action Bolloré. Le titre grimpe de 4,71%, à 2,98 euros, et prend la deuxième place de l’indice SBF 120.

Le point sur le marché avec notre partenaire IG