L’action Genfit dégringole après la publication des résultats semestriels


La Bourse de Paris poursuit son repli, les valeurs financières et pétrolières tirant le CAC 40 vers le bas. L'indice lâche encore 0,21%, pour clôturer à 4.398,68 points. L'action Genfit dévisse alors que la biotech risque de subir un manque de trésorerie à moyen terme.

La Bourse de Paris poursuit dans le rouge

La valeur du 27 septembre 2016 : Genfit

Le laboratoire biopharmaceutique accuse une perte nette de 12,66 millions d’euros au premier semestre 2016, contre une perte de 8,9 millions un an auparavant. Sa trésorerie s’élève à 94,6 millions d’euros au 30 juin et ne couvre pas les besoins de financement à moyen terme de la société, jusqu’en 2019.

Genfit devra donc financer la dernière phase du développement clinique de son traitement Elafibranor et ses autres programmes en levant de nouveaux fonds et/ou en signant des accords de licences pour les droits d’exploitation de l’un ou l’autre de ses produits. Le titre dégringole de 9,77%, à 23,91 euros, et finit lanterne rouge de l’indice SBF 120.

Alstom gèle le projet d’arrêt de la production à Belfort

L’équipementier ferroviaire a annoncé en comité central d’entreprise le gel du projet de fermeture partielle de son site historique de Belfort, en attendant le plan de sauvetage promis par le gouvernement, selon des responsables syndicaux cités par Reuters.

Christophe Sirugue, le secrétaire d’Etat à l’Industrie, doit présenter dans les prochains jours des solutions afin d’éviter le transfert de la production dans une usine en Alsace, comme le suggérait la direction d’Alstom. Le titre cède 1,76%, à 23,19 euros.

Thales dément vouloir céder son activité de signalisation ferroviaire

L’électronicien a précisé qu’ « il n’a jamais été question de mettre en vente, ni d’adosser son activité de signalisation ferroviaire à qui que ce soit », contrairement aux affirmations d’Arnaud Montebourg dans son courrier au ministre de l’Economie Michel Sapin.

L’homme politique socialiste a écrit que Thales avait « décidé » de céder cette activité à CRRC. L’équipementier français a précisé qu’il avait conclu « un accord purement commercial » avec ce groupe chinois et « en aucun cas un accord capitalistique ». Le cours de l’action lâche 0,51%, à 79,79 euros.

Crédit Agricole émet des obligations échangeables en actions Eurazeo

L’établissement financier a lancé une émission d’obligations sans intérêt échangeables en actions Eurazeo existantes à échéance 2019, pour un montant d’environ 300 millions d’euros. Cette opération s’inscrit dans le cadre de la politique d’optimisation du bilan de la banque mutualiste, qui détient environ 14,9% du capital de la société d’investissement Eurazeo. La valeur CASA abandonne 1,05%, à 8,54 euros, tandis qu’Eurazeo prend 0,70%, à 52,02 euros.

Scor contexte la décision de Bruxelles sur la CCR

Le réassureur va déposer un recours auprès du Tribunal de première instance de l’Union européenne contre la décision de la Commission qui a validé la garantie publique dont bénéficie la Caisse centrale de réassurance (CCR) pour les catastrophes naturelles en France.

Scor s’oppose à cette aide d’Etat qu’il estime non compatible avec le marché intérieur et qui permettrait à la CCR « de détenir un quasi-monopole » du marché de la réassurance des catastrophes résultant d’événements naturels. Le cours de Bourse de Scor recule de 1,68%, à 27,49 euros.

Le point sur le marché avec notre partenaire IG