L’action Scor dopée par un nouveau plan stratégique


Le CAC 40 progresse en attendant la réunion du conseil de la Banque centrale européenne (BCE) et une publication de la Réserve fédérale (Fed) sur l'évolution de l'économie américaine ces deux derniers mois. L'indice phare de la Bourse de Paris prend 0,61%, à 4.557,66 points. L'action Scor profite des annonces faites par le réassureur.

La Bourse de Paris progresse

La valeur du 7 septembre 2016 : Scor

Le réassureur a présenté un nouveau plan stratégique sur trois ans, baptisé « Vision in Action », qui couvre la période comprise entre mi-2016 et mi-2019. Il prévoit notamment une augmentation de 4 à 7% en moyenne par an du montant des primes brutes émises. Ces primes ont déjà progressé de plus de 30% au total entre mi-2013 et mi-2016.

Par ailleurs, le conseil d’administration du groupe a décidé à l’unanimité qu’il proposerait à l’assemblée générale des actionnaires, réunie le 27 avril 2017, le renouvellement du mandat d’administrateur de Denis Kessler pour quatre ans, en vue de sa reconduction en tant que PDG de Scor. Le titre s’adjuge 1,88%, à 26,64 euros.

Sanofi a réalisé un placement obligataire de trois milliards d’euros

Le laboratoire pharmaceutique a placé avec succès une émission obligataire en trois tranches pour un montant total de trois milliards d’euros. L’opération permet de réduire le coût moyen de la dette de l’entreprise et d’allonger sa maturité moyenne. La direction indique que le produit net de l’émission de ces obligations sera affecté aux besoins généraux de la société. Le cours de l’action abandonne 0,46%, à 70,40 euros.

TF1 : Gilles Pélisson rassure les investisseurs

Le PDG du groupe audiovisuel, Gilles Pélisson, a indiqué que le marché publicitaire était stable en cette rentrée, lors d’un colloque de l’Union des entreprises de conseil et achat média (Udecam). Une déclaration qui rassure les investisseurs. Le cours de l’action grimpe ainsi de 3,66%, à 9,13 euros, et TF1 prend la deuxième place de l’indice SBF 120.

Interparfums contraint à une provision de 1,8 million d’euros

Les ventes du concepteur d’eaux de toilette se sont accrues de 10% au premier semestre, à 162,3 millions d’euros. Mais son résultat net a reculé de 7%, à 13 millions d’euros, en raison d’une provision de 1,8 million d’euros liée à un contrôle fiscal portant sur les quatre derniers exercices. La valeur abandonne 2,32%, à 24,81 euros.

Haulotte Group voit son résultat net chuter

Le fabricant de nacelles élévatrices a fait part d’un chiffre d’affaires de 239,8 millions d’euros pour le compte du premier semestre 2016, en progression de 16%. Le repli de son activité en Amérique latine est contrebalancé par la croissance de 30% du marché européen et de 9% de l’Amérique du Nord. Le résultat net plonge en revanche de 42% à 9,9 millions d’euros, en raison d’effets de changes défavorables, pointe la direction. Le cours de Bourse dégringole de 8,01%, à 14,35 euros.

Le titre GL Events subit des prises de bénéfices

L’organisateur d’événements a vu ses revenus grimper de 5% au premier semestre 2016, à 489,9 millions d’euros. Après une charge financière de 8,1 millions d’euros et un taux d’imposition de 33%, le résultat net part du groupe ressort en amélioration de 2,5%, à 16,9 millions d’euros. Le titre subit des prises de bénéfices de la part des investisseurs et recule de 1,44%, à 17,74 euros.

Le point sur le marché avec notre partenaire IG