L’action Teleperformance monte en Bourse après le rachat de LanguageLine


La Bourse de Paris entame la semaine dans le rouge, sous l'effet notamment d'un repli du baril de Brent. Le CAC 40 cède ainsi 0,24%, à 4.389,94 points. L'action Teleperformance bondit après l'acquisition de LanguageLine aux Etats-Unis.

Le CAC 40 entame la semaine en repli

La valeur du 22 août 2016 : Teleperformance

Le spécialiste des centres d’appel a signé un accord avec le fonds d’investissement privé Abry Partners et des actionnaires minoritaires pour le rachat de LanguageLine Solutions. Cette acquisition de l’entreprise américaine de solutions d’interprétariat par téléphone et visiophone doit permettre à Teleperformance de se renforcer aux Etats-Unis, au Canada et au Royaume-Uni.

Le montant de l’opération, dont la finalisation est attendue d’ici la fin de l’année, s’élève à 1,52 milliard de dollars. Cette transaction doit avoir un effet positif sur le bénéfice par action du groupe d’environ 10% sur une base proforma en 2016. Le titre bondit de 8,95%, à 89,82 euros, et caracole en tête de l’indice SBF 120.

Vivendi assigné en justice par Mediaset

Mediaset a saisi la justice pour obtenir de la société de communication et de divertissement l’application de l’accord conclu en avril au sujet de sa filiale de télévision payante Mediaset Premium. Le groupe de médias italien évalue à 1,5 milliard d’euros au moins son indemnisation si le contrat prévu n’était pas honoré par Vivendi.

Mediaset réclame en outre 50 millions d’euros par mois de retard dans l’exécution de l’accord d’alliance à compter du 25 juillet, date à laquelle la société de Vincent Bolloré a voulu modifier le contrat. Vivendi souhaite désormais prendre seulement 20% du capital de Mediaset Premium, contre 100% initialement, et monter en contrepartie au capital de la maison-mère, jusqu’à 15% en trois ans selon Mediaset. Le cours de l’action cède 0,48%, à 17,53 euros.

Sanofi doublé par Pfizer pour le rachat de Medivation

Le laboratoire pharmaceutique a soumis à la Food & Drug Administration (FDA), l’autorité sanitaire américaine, des informations actualisées dans le cadre de la demande d’approbation d’une association de produits (l’insuline glargine basale et le lixisénatide) pour lutter contre le diabète. La date à laquelle la FDA doit rendre une décision s’en trouve reportée de trois mois, à novembre 2016.

Par ailleurs, le laboratoire américain Pfizer est en négociations avancées pour acquérir son compatriote Medivation, pour un montant proche de 14 milliards de dollars, indique Reuters. Sanofi convoite également ce spécialiste des traitements contre le cancer. Le titre lâche 0,22%, à 69,56 euros.

Carrefour tiré vers le haut par la recommandation de Berstein

Le numéro un de la distribution en France profite de la nouvelle recommandation de Berstein. La société de services financiers a relevé sa note de « performance en ligne avec le marché » à « superformance », avec un objectif de cours de 25,5 euros contre 24,5 auparavant, en raison de la génération de flux de trésorerie de Carrefour et de meilleures perspectives concernant les changes. La valeur grimpe de 2,74%, à 22,53 euros, et prend la tête du CAC 40.

Voltalia finalise l’acquisition du portugais Martifer Solar

Le producteur d’électricité à base d’énergies renouvelables a finalisé l’acquisition de 100% du spécialiste portugais de l’énergie solaire Martifer Solar. Cette opération lui permet de multiplier par 2,4 sa capacité exploitée, à plus d’un gigawatt, et doit entraîner un triplement du chiffre d’affaires consolidé, à 198 millions d’euros. Les effectifs passeront quant à eux de 157 à 423 collaborateurs. Le cours de Bourse de Voltalia s’adjuge 1,07%, à 9,47 euros.

Le point sur le marché avec notre partenaire IG