L’action Vinci portée par le weekend du 15 août ?


Sans grande actualité pour rythmer la séance, la Bourse de Paris est restée peu animée ce jeudi 11 août 2016. Le CAC 40 s'adjuge 1,17%, à 4.503,95 points, dans le sillage de Wall Street qui a ouvert en hausse. Les sociétés de concessions autoroutières Vinci et Eiffage s'affichent en forte progression.

La Bourse de Paris est restée calme

La valeur du 11 août 2016 : Vinci

Avant le weekend du 15 août, habituellement l’un des plus chargés sur les routes de France, l’action de la société de BTP et de concessions autoroutières évolue à son plus haut niveau historique. La banque privée suisse UBS a revu légèrement à la hausse son objectif de cours, à 73 euros. Le titre grimpe de 2,91%, à 69,68 euros, et termine en tête du CAC 40. L’entreprise Eiffage, spécialisée dans les mêmes métiers que Vinci, bondit également de 3,91%, à 71,14 euros, et s’adjuge la première place de l’indice SBF 120.

SFR : Philippe Martinez dénonce le plan de 5.000 départs volontaires

Le numéro un de la Confédération générale du travail (CGT), Philippe Martinez, a fustigé au micro de France Inter « les nouvelles suppressions d’emplois » de l’opérateur télécoms, qui a annoncé la semaine dernière un plan de départs volontaires pour 5.000 collaborateurs. « Il y a des stratégies d’entreprise qui envoient l’entreprise dans le mur, et c’est toujours les salariés qui paient les dégâts », a-t-il notamment déclaré.

Le 4 août dernier, la CFDT et l’Unsa, les deux premiers syndicats de la société, ont signé un accord proposé par la direction sur ce plan de départs. La CGT et la CFE-CGC l’ont rejeté et ont appelé à « une journée nationale d’action unitaire et de grève » le 6 septembre, rappelle l’AFP. Le cours de l’action SFR engrange 1,70%, à 22,68 euros.

Archos profite de ses bons résultats semestriels

Le fabricant de tablettes et de baladeurs numériques a fait part d’un bénéfice net d’environ 0,5 million d’euros pour le compte du premier semestre 2016, contre une perte de près de 3,48 millions un an auparavant. Son chiffre d’affaires s’est également amélioré de 6,1%. Le groupe entend « accélérer sa croissance sur le second semestre 2016 et recouvrer ainsi une profitabilité saine de ses opérations sur l’exercice », précise la direction. Le titre bondit de 6,59%, à 1,78 euros.

Gensight a exercé 88,9% de l’option de surallocation

L’entreprise biopharmaceutique, spécialisée dans les thérapies géniques pour le traitement de maladies neurodégénératives, a confirmé le succès de son introduction en Bourse. Elle a réalisé à cette occasion une augmentation de capital de 45,2 millions d’euros au total, comprenant l’exercice à 88,9% de l’option de surallocation, soit un montant de 5,25 millions d’euros. Le cours de Bourse cède 1,09%, à 8,20 euros.

Avanquest prévoit un fort déficit opérationnel

Lors de son exercice 2015-2016, l’éditeur de logiciels pour des systèmes d’exploitation et pour les appareils mobiles a vu ses revenus grimper de 26%, dont 21% à périmètre constant. Ils ont ainsi atteint 117,4 millions d’euros. Néanmoins, le résultat opérationnel « restera fortement déficitaire », a prévenu le management, en raison notamment du poids des investissements marketing réalisés sur l’activité d’impression digitale. La valeur chute de 0,11%, à 21,43 euros.

Le point sur le marché avec notre partenaire IG