L’immobilier, meilleur placement depuis 20 ans

Partagez

placement, immobilier, rendement, actions, or

Malgré la stagnation des prix sur le secteur ces derniers mois, l'investissement dans l'immobilier représente le placement le plus rentable depuis 20 ans. L'investissement dans les actions devrait toutefois redevenir plus rémunérateur dans les prochaines années.

L'investissement dans la pierre est en moyenne le placement le plus rémunérateur depuis 1980. Selon une étude du cabinet Asterès pour le courtier en crédit immobilier meilleurtaux.com dévoilée mardi 1er octobre 2013, l'immobilier présente le rendement brut de fiscalité le plus élevé pour une opération d'investissement sur 10 ans.

Ainsi, un achat de 200.000 euros réalisé en 2003 financé pour le quart par un apport personnel, soit 50.000 euros, et le solde par crédit, procure un taux de rendement de l'apport de 21% par an sur une période de 10 ans. Au terme de ce délai, le bien est valorisé 336.000 euros, le crédit étant pour sa part remboursé. « Les performances de l'immobilier s'expliquent par l'effet de levier du crédit qui permet en quelque sorte de démultiplier l'apport investi, mais aussi et surtout par la très forte valorisation de l'immobilier depuis mi-1990, et en particulier dans les années 2000-2010 durant lesquelles les prix ont plus que doublé », avance le président de meilleurtaux.com, Hervé Hatt. Le rendement particulièrement attractif de la pierre s'explique également par l'économie réalisée par le propriétaire de sa résidence principale sur le loyer qu'il n'a pas à régler.

 

« La surperformance de l'immobilier est derrière nous »

Porté par la flambée du cours de l'or entre 2005 et 2011, le placement dans le métal précieux a rapporté 16% par an en moyenne pour un investissement opéré début 2003. 50.000 euros placés sur ce support sont ainsi devenus 220.000 euros 10 ans plus tard. Mais le déclin progressif du cours du métal jaune, enclenché en fin d'année 2012, devrait limiter l'intérêt de ce placement dans les années à venir.

Avec un rendement supérieur à celui de l'immobilier jusqu'en 1993, l'investissement en actions sur les valeurs du CAC 40 ne rapporte désormais plus que 7,8% par an en moyenne entre 2003 et 2013, en incluant des dividendes de 4%, selon les calculs d'Asterès : 50.000 euros placés dans des titres de l'indice parisien début 2003 se sont ainsi transformés en moyenne en 105.000 euros 10 ans plus tard.

Toutefois, « la période de surperformance de l'immobilier est probablement derrière nous », estime Hervé Hatt. En prenant en compte la probable hausse de la Bourse, le dirigeant de meilleurtaux.com, tout comme l'économiste et directeur d'Asterès Nicolas Bouzou, pensent en conséquence que « les rendements des actions devraient repasser devant l'immobilier » dans les prochaines années.

 

Sur les prix de l'immobilier
Paris : les prix de l'immobilier résistent encore


 

Réseaux Sociaux