L'intéressement

Partagez

Le principe : L’intéressement est un dispositif d'épargne salariale. Il vise à donner chaque année une prime aux salariés, selon les performances de l’entreprise.

La procédure :

Ce bonus est facultatif. Il résulte d’un accord entre le personnel et les dirigeants : les termes de l’intéressement varient donc en fonction de chaque société.

Néanmoins, il existe certaines règles communes : toute  entreprise, quelque soit sa taille peut conclure un accord d’intéressement, pour une durée de 3 ans. Tout salarié avec plus de trois mois d’ancienneté peut y prendre part. 

Les sommes versées ne peuvent se substituer au salaire, et doivent faire l’objet d’une tenue de compte séparée.

Les montants :

L'intéressement est soumis à un plafond. En 2016, un employé ne peut recevoir plus de 19.020 euros au titre de l’intéressement (hors cotisations sociales), par an.

La fiscalité :

L’intéressement entre en compte dans le calcul de l’impôt sur le revenu, comme un revenu salariale, si le bénéficiaire opte pour sa disponibilité immédiate.
Néanmoins, si la somme est versée dans les 15 jours sur un plan d’épargne type PEE ou Perco, elle n’est pas soumise à l’imposition sur le revenu.

Pour la retraite :

Depuis l'entrée en vigueur de la loi Macron le 1er janvier 2016, l’intéressement n'est plus automatiquement disponible. Vous devez placez la somme d'argent sur un plan d’épargne, par exemple en prévision de vos vieux jours. Il est cependant possible de déroger à ce principe.

A lire également : Prime d'intéressement : calcul, plafond, fiscalité et déblocage

 

Réseaux Sociaux