L'investissement socialement responsable (ISR)

Partagez

AVIS D'EXPERT VIDEO – Vincent Auriac, président du cabinet indépendant Axylia, spécialisé dans l'investissement socialement responsable, nous explique en quoi il consiste. Il rappelle que ISR et rentabilité ne sont pas incompatibles, bien au contraire.

vincentauriacnoiretblanc

L'investissement socialement responsable ou ISR, « c'est la manière de placer son argent en accord avec ses valeurs », résume Vincent Auriac, président du cabinet indépendant Axylia, spécialisé dans l'investissement responsable. Celles-ci peuvent être la défense de l'environnement, la protection des travailleurs ou encore la mise en place d'une bonne gouvernance dans les entreprises. L'idée est d'investir dans des fonds, des programmes ou des entreprises qui respectent ces valeurs.

Tous les produits financiers peuvent contenir de l'ISR. On serait même en train d'assister à une « démocratisation » de l'investissement socialement responsable, selon Vincent Auriac. On trouve ainsi de l'ISR dans des livrets bancaires, des cartes de paiement, des fonds communs de placement (FCP), des sociétés d'investissement à capital variable (Sicav) et même dans des contrats d'assurance vie.

Pas une excuse aux mauvais rendements

Vincent Auriac distingue deux modes de fonctionnement de l'ISR : l'investissement et le partage. Pour le premier, « mes dépôts sont investis dans des projets qui défendent par exemple l'environnement et les causes sociales », explique-t-il. Pour le second, « les intérêts annuels de mon livret [...] sont versés à une association ou à une fondation », illustre le spécialiste. L'ISR partage peut également prendre la forme de versements prélevés directement par la banque en fonction du montant des transactions effectuées avec une carte de paiement.

L'ISR n'est pas incompatible avec le rendement, loin de là. « Il faut être intransigeant. Si vous investissez sur un placement en actions, vous devez avoir une rentabilité proche des actions. Cela ne doit pas être une excuse pour obtenir des rendements sous performants par rapport aux indices », souligne Vincent Auriac. Deuxième conseil : vérifier les engagements pris. « Demandez des rapports de gestion de manière à suivre dans la durée la manière dont le placement est investi et contrôler ainsi s'il reste conforme aux valeurs que vous aviez en tête au moment de l'acheter. »

 

Réseaux Sociaux