L’or perd légèrement du terrain auprès des Français


Les Français sont un peu moins nombreux en 2014 à plébisciter l'or comme moyen de placement, au profit de l'assurance vie, selon un sondage Ifop pour le site Aucoffre.com. Mais face à la baisse d'attrait pour le Livret A, 28% d'entre eux sont prêts à transférer leurs économies vers l'or.  

or

L’or, la valeur refuge par excellence ? Pas si sûr. 68% des Français considèrent l’or comme une valeur refuge, selon une étude Ifop pour le site d’achat d’or en ligne Aucoffre.com diffusée le 2 décembre 2014. Mais si plus de deux tiers des sondés plébiscitent le métal jaune, cette proportion est en baisse. Deux ans auparavant, cette cote d’amour atteignait 83%.

Ainsi, 46% pensent que l’or représente une opportunité sûre de placer ses économies alors qu’ils étaient plus de la moitié en 2013. 41% des sondés estiment également ce placement risqué. Parmi les freins à l’achat d’or, un manque de confiance vis-à-vis des boutiques de rachat d’or (84%), la peur d’acquérir de fausses pièces (75%) ou encore de conserver l’or chez soi (79%).

 

Le désamour du Livret A profite à l’or

En cause également un retour de confiance marqué des épargnants envers les établissements bancaires classiques en 2014 (+12 points par rapport à 2013). Si l’immobilier reste le placement préféré de 71% des sondés, l’assurance vie n’est pas en reste. Délaissée l’année passée par crainte d’un alourdissement de la fiscalité, elle signe sans surprise son grand retour en 2014 (64% contre 51% en 2013) tandis que le livret A a plus que jamais perdu son attrait auprès des épargnants (-10 points à 54%). L’or profite ainsi du désamour des Français pour leur Livret A puisque 28% d’entre eux sont prêts à placer une partie de leur Livret A dans de l’or d’investissement. Petit nouveau dans cette étude, la monnaie numérique Bitcoin est perçue comme un bon moyen de placer ses économies par seulement 3% des personnes interrogées, contre 87% qui le considèrent risqué.

Pourtant, en écho à la votation suisse sur l’or qui s’est conclue par un non massif le 30 novembre dernier, les Français semblent encore attachés à l’or. Si on leur avait posé les mêmes questions, ils auraient répondu favorablement (68%) à l’instauration d’une obligation pour la Banque de France de détenir 20% de ses actifs en or physique. De même, ils auraient été 54% à se placer en faveur de l’interdiction pour la Banque de France de vendre son or. Bien que la relique barbare perde du terrain aux yeux des Français, ils y restent tout de même attachés sur le long terme. Selon un sondage Ipsos pour CPoR Devises paru en novembre dernier, 73% des Français qui possèdent de l’or le conservent 10 ans ou plus.

 

A lire également :
Vente et achat d’or : les droits des particuliers
Taxe sur l’or et les métaux précieux : ce qui change en 2014