L’Union Financière George V lance Galassia, un nouveau contrat à annuité variable


Malgré leur succès aux Etats-Unis, les « variable annuities », peinent à percer en France. Pourtant, le contexte de diminution du niveau des retraites obligatoires et d'allongement de l'espérance de vie, pourrait changer la donne. Et relancer ce type de contrat offrant une rente viagère sur un capital disponible et garanti. C'est en tout cas le pari de l'Union Financière George V en lançant Galassia.

galassia, variable, annuities

Déjà partenaire d’AG2R La Mondiale, dont elle commercialisait jusqu’à présent le contrat Terre d’Avenir 2, l’Union Financière George V lance en son nom propre un nouveau contrat d’assurance vie avec une option « Revenu Garantis ».

Revenus garantis entre 3,25% et 4%

Ce contrat permet « de faire face à la baisse des revenus à la retraite en garantissant un complément de revenus à vie, tout en conservant son épargne disponible », explique la filiale du Groupe Crystal. En clair, il s’agit d’un contrat d’assurance vie multisupports avec une stratégie d’investissement sur les marchés financiers, tout en faisant porter le risque de marché sur l’assureur. Le souscripteur connaît ainsi dès l’adhésion, le montant minimum des revenus qui lui seront versés. Surtout, les revenus sont garantis à vie, et ne peuvent même qu’augmenter grâce à deux mécanismes appelés « revalorisation » (2% annuel), et « cliquet », permettant de profiter définitivement des hausses des marchés sans tenir compte des évolutions baissières ultérieures. Galassia se rapproche ainsi de Terre d’Avenir 2, d’AG2R La Mondiale, qui s’est lui-même doté d’une garantie de revalorisation annuelle minimale de 2% pendant la phase de constitution de l’épargne, à la fin du mois mars 2012.

Au terme de la période de constitution de l’épargne, le souscripteur perçoit des revenus garantis qui varient de 3,25% à 4,00% – à ne pas confondre avec le taux de rendement d’un fonds en euros – selon le type d’adhésion et l’âge de perception des revenus. Ces revenus garantis sont en fait des rachats partiels programmés. L’épargne constituée restant par ailleurs disponible. Lorsque le capital est consommé, l’épargnant perçoit une rente à vie à la charge de l’assureur.

Une autre option en gestion libre donne accès à une large sélection de supports financiers issue de l’actif général de La Mondiale ainsi qu’à une gamme de 60 OPCVM.

Le prix à payer

Séduisant sur le papier, ce produit demeure cher et exige en contrepartie une mise de départ importante. Le ticket minimum s’élève ainsi à 30.000 euros. En outre, pour bénéficier de ce complément de revenus, il faut compter des frais sur versements de 4,50%, ainsi que des frais de gestion sur encours de 0,96% par an. Mais ce n’est pas tout, d’autres frais viennent s’y ajouter. Les frais d’arbitrage varient ainsi entre 0,60% de l’épargne entre les unités de compte et l’actif en euros et 1,60% en sortie d’une option « Revenu Garantis ». Le coût de l’option « Revenus Garantis » s’élève pour sa part à 2,50% de l’épargne par an, sans compter d’éventuel frais des garanties optionnelles de prévoyance hors option « Revenus Garantis » !

Ce contrat d’assurance vie est assuré par La Mondiale Partenaire, membre du groupe AG2R La Mondiale. L’option « Revenus Garantis » est de son côté supportée par Aegon, un des leaders du marché des « annuités variables » sur le continent américain avec 42,5 milliards de dollars d’encours à la fin 2011.

Pour en savoir plus :
>> Notice d’information du contrat Galassia