La baisse du taux du Livret A a profité aux livrets imposables dès juillet 2013


Au mois de juillet 2013, 1,54 milliard d’euros ont été placés sur des livrets soumis à l’impôt, selon les statistiques mensuelles de la Banque de France. Cette collecte d’épargne annule à elle seule un premier semestre difficile pour les banques : entre les mois de janvier et juin 2013 les comptes sur livret (CSL) fiscalisés ont subi une décollecte (retraits supérieurs aux dépôts, NDLR) de 322 millions d’euros. Ce regain d’intérêt des épargnants est intervenu juste avant la baisse du taux de rémunération du Livret A. Son taux a perdu un demi-point au 1er août 2013, de 1,75% à 1,25% son taux le plus bas depuis juillet 2010.

 

En juillet, l’ensemble des livrets bancaires, qu’ils soient réglementés ou ordinaires (taux et conditions fixés librement par les banques, NDLR) a totalisé 2,74 milliards d’euros de dépôts, déduction faite des retraits. Sur la période, les CSL ont donc attiré 56% des versements soit davantage d’épargne que les Livrets A, LDD (Livret de développement durable), LEP (Livret d’épargne populaire), Livrets Jeunes et CEL (Compte épargne logement) réunis.

 

Ce rebond n’efface pas l’hémorragie subie par les banques depuis le relèvement du plafond du Livret A et du LDD au 1er octobre 2012. En l’espace de dix mois, l’encours des comptes sur livret imposables a plongé de 15 milliards d’euros, passant de 194,65 milliards d’euros au 30 septembre 2012 à 179,6 milliards au 31 juillet 2013. Peu de temps après son élection à la présidence de la République, François Hollande a décidé de majorer de 50% le plafond du Livret A en deux temps – 19.125 euros au 1er octobre 2012 et 22.950 euros au 1er janvier 2013 – et de doublement celui du LDD de 6.000 à 12.000 euros. Ces comptes étant exonérés de toute fiscalité (impôt sur le revenu et prélèvements sociaux), de nombreux foyers ont transféré leurs avoirs au détriment de leurs comptes soumis à l’impôt.

 

Ces derniers ne représentent actuellement plus que 28% des sommes placées par les Français sur des livrets, contre 33% fin septembre 2012. Au total, l’épargne liquide des Français atteignait 632,99 milliards d’euros à fin juillet 2013.

 

A lire aussi :

Nouvelle baisse des taux des livrets d’épargne ordinaires en juillet 2013