La bonne santé de l’assurance vie se confirme en avril 2014


Dans la lignée du premier trimestre 2014, les Français ont continué de déposer leurs économies sur leurs contrats d'assurance vie au mois d'avril. Depuis le début de l'année, la collecte nette sur ces produits d'épargne atteint 8,2 milliards d'euros.

Assurance vie en hausse

 

Contrairement aux Livrets A et aux Livrets de développement durable (LDD), l’assurance vie se porte bien en ce début d’année 2014. Les statistiques de l’Association française de l’assurance (Afa) publiées lundi 26 mai font état d’une collecte nette positive de 2,1 milliards d’euros en avril, portant les dépôts réalisés par les épargnants à 8,2 milliards d’euros sur l’exercice en cours.

Si ce total est légèrement supérieur à celui observé sur la même période en 2013 (8,1 milliards d’euros), c’est surtout la régularité de la collecte qui est à souligner en 2014 : 1,4 milliard d’euros en janvier, 2,4 milliards en février puis 2,3 milliards en mars. Sur 4 mois, les cotisations (versements) ne sont jamais descendues sous les 11 milliards d’euros tandis que les prestations (décès, rachats) se sont bornées à 9,9 milliards d’euros.

Après une première décollecte historique en 2012 et un exercice 2013 en dents de scie pour l’assurance vie, les épargnants ont semble-t-il retrouvé confiance dans ce produit d’épargne dont l’encours total « s’élève à 1.492,1 milliards d’euros à fin avril 2014 » selon l’Afa. Un regain d’intérêt dû en partie au discours rassurant du président de la République François Hollande qui a affirmé que le régime fiscal dérogatoire de ces contrats sera maintenu jusqu’à la fin du quinquennat.

La belle santé de l’assurance vie pourrait également profiter du lancement prochain de deux nouveaux contrats : l’Euro-Croissance et le Vie-Génération. Deux outils sur lesquels le ministre de l’Economie, du Redressement productif et du Numérique compte notamment pour orienter l’épargne des Français vers le financement des entreprises.