La Bourse achète l’immobilier sur Internet


L'immobilier sur Internet a la cote sur les marchés financiers.

Alors que les français passent de plus en plus souvent par le canal Internet pour acheter, vendre ou louer leur bien, le secteur vient de se doter de deux nouvelles valeurs qui sont entrées respectivement sur Alternext et le compartiment B d’Eurolist depuis le début de l’année. Entreparticuliers.com a ainsi levé en février 4,56 millions d’euros lors de son entrée sur le marché alternatif de la Bourse de Paris, sans compter les actions cédées en février puis en mars à cette occasion par des actionnaires et le président-fondateur Stéphane Romanyszyn. Le modèle économique de la société repose sur une tarification forfaitaire payée par l’annonceur souhaitant vendre son bien, à la diffusion de l’annonce. Les objectifs de l’entrée en Bourse d’Entreparticuliers.com sont multiples : d’abord accroitre la notoriété de la marque, ensuite racheter des sites d’annonces gratuites entre particuliers et enfin dupliquer son modèle à l’étranger sous la forme de création de filiales ou d’acquisitions de sociétés. Pour sa part, Adenclassified est parvenu à entrer sur le marché après avoir dû revoir sa copie en abaissant sa fourchette de prix d’introduction, en raison de conditions de marché jugées « particulièrement difficiles » mi-mars. La société a tout de même pu récolter 22,97 millions d’euros sur le marché, 26,47 millions d’euros dans le cadre de l’augmentation de capital réservée à Publiprint, la régie commerciale du Figaro et 0,34 million d’euros auprès de ses salariés. Leader sur les annonces d’emploi avec les sites Keljob et Cadremploi, ce groupe exploite également le site Explorimmo. Selon les données de septembre 2006, Adenclassified était n°2 en France derrière Seloger, à la lutte avec PAP et Logic-Immo (groupe Spir Communication). Parmi ces acteurs, deux figurent sur la liste des sociétés cotées. Seloger est aussi un nouvel entrant puisqu’il n’est entré en Bourse qu’en fin d’année 2006, en levant 80 millions d’euros. Son approche consiste à faire payer aux agences immobilières la visibilité de leurs annonces sur son site web. Si l’offre de SeLoger.com a déjà séduit 60% des agences en Ile-de-France, son taux de pénétration en province est encore faible à 24%. « Il nous reste donc les ¾ des points de ventes en province à conquérir », précise Jean-Fabrice Mathieu, le directeur général. Le management a précisé que le groupe pourrait se développer à l’international, et notamment dans les pays de l’Est, sous forme de croissance externe d’ici deux à trois ans. De son côté, Spir Communication est le premier éditeur de magazines thématiques immobiliers en France avec 49 éditions Logic-Immo en France et 33 à l’étranger. La politique du groupe Spir est de renforcer son offre bi-média (papier/web). Enfin, le panorama n’aurait pas été complet sans parler d’Adomos. La société est spécialisée dans le courtage en immobilier d’investissement sur Internet via son site Adomos.com qui a accueilli plus de 7,3 millions de visites au mois de janvier 2007 selon un classement Mediamétrie Cyberestat. Cotée sur Alternext, Adomos est aussi éditrice du site internet acheter-louer.fr.