La Bourse de Paris rebondit, Zodiac Aerospace dégringole


La publication de statistiques américaines rassurantes profite au CAC 40, qui redémarre avec un bond de 3,07%, pour clôturer la séance du 25 septembre 2015 à 4.480,66 points. Seul ArcelorMittal voit son cours fléchir, de 1,58%. Le secteur automobile repart globalement à la hausse et les valeurs du luxe bénéficient d'une recommandation en Suisse.  

Le CAC 40 repart de l'avant, seul ArcelorMittal termine dans le rouge

 

 La valeur du 25 septembre 2015 : Zodiac Aerospace

Mauvaise nouvelle pour l’équipementier aéronautique. La compagnie aérienne American Airlines a décidé de ne plus faire appel au groupe comme fournisseur de sièges haut de gamme, rapporte l’agence Bloomberg News. Cette décision intervient en raison de retards de livraison. Conséquence pour la société française : son titre chute de 6,79%, à 19,76 euros.

Zodiac Aerospace informe dans un communiqué que sa filiale « sièges » aux Etats-Unis (Zodiac Seats US) fait aussi l’objet d’une action en justice intentée par American Airlines devant un tribunal du Comté de Tarrant, au Texas. La compagnie demande « la détermination judiciaire de la relation contractuelle, portant sur la livraison de sièges « business », qui pourrait aboutir à un partage de l’activité avec un autre fournisseur ».

L’entreprise française espère trouver une solution négociée avec la société américaine et déclare déplorer cette situation, « d’autant plus que l’agenda révisé des livraisons, établi il y a plusieurs mois, est tenu », selon elle.

Latécoère : l’équipementier creuse sa perte nette

L’équipementier aéronautique a fait part d’un chiffre d’affaires de 360,2 millions d’euros au premier semestre 2015, en hausse de 3,6% à taux de change constant. « Cette croissance est essentiellement portée par l’activité Aérostructure Industrie grâce à la hausse des cadences sur le Boeing 787 au cours du premier trimestre », précise le groupe dans un communiqué.

Sa marge opérationnelle recule légèrement, à 4,4%, contre 4,8% au premier semestre 2014. La société essuie en outre une perte nette de 5,1 millions d’euros, contre un bénéfice de 4,3 millions d’euros un an auparavant. Son endettement net reste néanmoins stable, à 7,1 millions d’euros. De même que son portefeuille de commandes fermes, qui s’élève à 2,62 milliards d’euros et représente près de quatre années de chiffre d’affaires. Le titre s’adjuge 1,77%, à 3,45 euros.

Air France veut faire plus voler ses navigants

La compagnie aérienne a demandé des efforts de productivité à son personnel navigant, lors du comité central d’entreprise (CEE) qui s’est tenu jeudi. Selon Le Figaro, les pilotes qui volent sur moyen-courrier devraient passer de 585 heures à 690 heures par an (+ 18 %) et, sur long-courrier, de 685 heures à 780 heures par an (+ 14 %). Pour atteindre ce nombre d’heures en plus, la direction suggère de réduire le nombre de jours de repos par mois.

Les hôtesses et stewards devraient aussi travailler plus et passer de 550 à 650 heures par an sur moyen-courriers (+ 18,2%) et de 650 à 750 heures par an (+ 15%) sur long-courrier. Air France propose cette fois-ci d’augmenter la limite d’heures de vol par mois, à 90 heures contre 80 jusqu’à présent.

Les négociations entre la compagnie et son personnel sur le plan Perform 2020 doivent s’achever le 30 septembre. Si aucun accord n’est conclu d’ici cette date butoir, Air France a prévu un plan B qui entraînera la réduction de 10% du nombre de vols long-courriers et induit des départs contraints. Le titre Air France – KLM cède 0,28%, à 6,35 euros.

Sanofi envisage de céder des activités

Le laboratoire pharmaceutique envisagerait une cession de ses activités de bio-chirurgie et rénales, selon Bloomberg. Ces activités ont été rachetées en 2011, dans le cadre de l’acquisition de la biotech américaine Genzyme. Elles représenteraient un chiffre d’affaires annuel de l’ordre de 200 millions d’euros.

La société française réfléchirait aussi à différentes options concernant sa division de santé animale Merial. Elle étudierait une scission ou la recherche de partenaires éventuels dans une nouvelle structure actionnariale. Enfin, Bloomberg rapporte que Sanofi s’interroge sur l’avenir de son fabricant de compléments nutritionnels Oenobiol. La valeur grimpe de 3,09%, à 87,01 euros.

Trigano : amélioration des ventes annuelles

Le fabricant de véhicules et d’équipements de loisir a enregistré un chiffre d’affaires de 1,08 milliard d’euros lors de son exercice 2014-2015, en croissance de 18,3% à périmètre constant. Les ventes de véhicules se sont notamment accrues de 20,6%, à 914,2 millions d’euros, tandis que celles des équipements ont augmenté de 6,9%, à 161,4 millions d’euros.

« La confirmation de la reprise du marché et le niveau record des carnets de commandes permettent d’envisager une nouvelle amélioration de l’activité pour l’exercice 2015-2016 », indique Trigano dans un communiqué. Le cours de l’action bondit de 5,73%, à 41,67 euros.