La Bourse de Paris revient dans le vert, Numericable-SFR en difficulté


Profitant d'un rebond du baril de Brent, le CAC 40 a accéléré en fin de séance pour clôturer en progression de 0,90%, à 4.890,58 points. Les volumes d'échanges sont néanmoins limités du fait de l'attentisme des investisseurs, avant que la Réserve fédérale américaine (Fed) ne communique le compte-rendu de son conseil.  

Le CAC 40 est reparti dans le vert mercredi 28 octobre 2015

 

La valeur du 28 octobre 2015 : Numericable – SFR

Le câblo-opérateur a fait part d’un chiffre d’affaires en repli proforma de 3,5% au troisième trimestre 2015, à 2,77 milliards d’euros. Son Ebitda (excédent brut d’exploitation) ajusté a néanmoins progressé de 15%, à 1,03 milliard d’euros. Et son bénéfice net atteint 103 millions d’euros, contre une perte de 11 millions au troisième trimestre 2014.

La filiale d’Altice continue toutefois de perdre des clients. Elle comptabilise 21,81 millions d’abonnés « mobile » au troisième trimestre 2015, contre 23,06 millions un an auparavant. De même, le fournisseur d’accès à Internet voit ses clients « fixe » diminuer, passant de 6,6 à 6,3 millions. En revanche, le revenu moyen par abonné (ARPU) s’améliore dans les deux cas. Il s’élève par exemple à 23,20 euros pour le « mobile », contre 22,80 euros il y a un an. Le titre abandonne 3,92%, à 42 euros, et termine lanterne rouge de l’indice SBF 120.

LVMH compte embaucher 3.000 personnes par an

Le PDG du leader mondial du luxe, Bernard Arnault, a exprimé sa « volonté d’embaucher en France tous les ans près de 3.000 personnes », rapporte le quotidien Les Echos. Le patron du groupe a fait cette déclaration lors de l’inauguration de la deuxième promotion d’apprentis de l’Institut des métiers d’excellence, dont LVMH est le promoteur.

La société, qui possède notamment la marque Louis Vuitton, employait 121.289 collaborateurs dans le monde fin 2014, selon son rapport annuel. Parmi ses salariés, 18% travaillent en France, soit environ 22.000 personnes. Les recrutements auront lieu principalement dans la maroquinerie, la joaillerie, la vigne et la vente, précise le journal économique. Le cours de l’action cède 0,47%, à 167,70 euros.

SEB voit ses ventes s’améliorer et relève ses objectifs annuels

Le spécialiste du petit équipement domestique a enregistré un bond de 7,8% de ses ventes organiques au troisième trimestre 2015, à 1,13 milliard d’euros. Le propriétaire de la marque Moulinex affiche une croissance de son activité de 8,4% à neuf mois, à taux de change et périmètre constants. Son chiffre d’affaires s’élève ainsi à 3,24 milliards d’euros. Ses ventes se sont notamment accrues de 13,2% dans la région Asie-Pacifique, à 1,07 milliard d’euros.

Le résultat opérationnel bondit quant à lui de 38% sur la période de janvier à septembre 2015, à 262 millions d’euros. SEB vise à présent une croissance organique de 7% de son chiffre d’affaires sur l’ensemble de l’exercice, contre 6% annoncé en juillet. L’entreprise anticipe aussi une hausse de son bénéfice opérationnel « significativement » supérieure à 30%. Le titre décolle de 7,5%, à 93,85 euros, et figure en tête du SBF 120.

Nexity : des revenus en nette progression

Le promoteur immobilier a vu son chiffre d’affaires augmenter de 18,5% sur les neuf premiers mois de l’année, à 2,04 milliards d’euros. Ses revenus dans l’immobilier résidentiel progressent de 16,6%, à 1,35 milliard d’euros. Ils décollent de 87,1% dans l’immobilier d’entreprise, à 305 millions d’euros.

La société a confirmé ses objectifs financiers pour l’ensemble de l’exercice, avec un chiffre d’affaires attendu à 2,9 milliards d’euros minimum. Nexity table également sur un résultat opérationnel courant d’au moins 200 millions d’euros. La valeur grimpe de 2,34%, à 39,66 euros.

Lagardère cède une filiale de distribution en Espagne

Le producteur et distributeur de contenus a conclu un accord en vue de céder sa filiale espagnole SGEL au fonds d’investissement privé Springwater Capital. L’entreprise vendue représentait un chiffre d’affaire consolidé d’environ 300 millions d’euros en 2014, pour un résultat opérationnel courant de 7 millions d’euros.

Avec cette opération, Lagardère entend poursuivre « son désengagement de l’activité de distribution de presse et de retail [vente au détail] intégré », explique le groupe dans un communiqué. La valeur prend 0,95%, à 26,70 euros.