La médiation du crédit aux entreprises adoube le crowdfunding


L'association Financement Participatif France et la médiation du crédit aux entreprises ont signé mercredi 16 décembre 2015 un partenariat pour aider les TPE/PME en bonne santé mais exclues du financement bancaire. Une opportunité pour ces entreprises mais aussi pour les plateformes de crowdfunding et les épargnants.  

L'association Financement Participatif France

« Utiliser pleinement le potentiel du financement participatif. » Pour le médiateur national du crédit aux entreprises Fabrice Pesin, l’objectif du partenariat signé mercredi 16 décembre 2015 avec l’association Financement Participatif France (FPF) est simple : orienter les entreprises confrontées à des difficultés de financement mais en bonne santé vers le crowdfunding.

Des entreprises en mal de financement

Pour ce faire, l’accord paraphé par Fabrice Pesin et le président de FPF Nicolas Lesur prévoit que le médiateur du crédit informe « les entreprises sur la possibilité de recourir aux plateformes de financement participatif ». « Ce sont des entreprises qui ont des difficultés de financement tout en étant en bonne santé, explique Fabrice Pesin. Par exemple des entreprises qui refusent les conditions imposées par leur banque, comme une garantie ou une caution personnelle. » Autre cas de figure, « une entreprise qui demande 300.000 euros et qui se fait prêter 200.000 euros, poursuit le médiateur du crédit. Pourquoi ne pas chercher les 100.000 euros restants sur une plateforme de crowdfunding ? », s’interroge-t-il. Un schéma somme toute assez logique pour Nicolas Lesur, fondateur d’Unilend, le leader du prêt participatif aux TPE/PME, pour qui les plateformes de crowdfunding répondent en grande partie à « la frustration » des chefs d’entreprises exclues du canal bancaire.

Concrètement, une PME ou TPE confrontée à ce type de situation pourrait se voir conseiller par la médiation du crédit le recours aux plateformes de prêt, rémunéré ou non, de financement participatif en capital ou même de don. « Les trois métiers vont pouvoir apporter des solutions », confirme Nicolas Lesur, même si les acteurs du prêt aux entreprises semblent les mieux armés pour répondre aux attentes des dirigeants de TPE/PME.

Informer sur la médiation du crédit

Pour Stéphanie Savel, présidente de Wiseed, pionnière du financement participatif en capital (equity), le fléchage des entreprises sera probablement tout autre pour le « crowdequity ». « Les porteurs de projet qui s’adressent à nous feront plus le chemin des plateformes d’equity vers la médiation du crédit », explique-t-elle en pointant la nécessaire intervention de la médiation du crédit, du fait de problèmes de trésorerie qui envoient certaines entreprises « au tapis ».

Un échange de bons procédés qui tombe à pic puisque le partenariat entre la médiation du crédit et l’association Financement Participatif France prévoit que les plateformes informent les entreprises de la possibilité de recourir au médiateur du crédit. « Certaines entreprises qui s’adressent aux plateformes ne connaissent pas la médiation du crédit », constate d’ailleurs Fabrice Pesin.

Les plateformes et les crowdfunders y gagnent

Mais avant que le partenariat entre la médiation du crédit et FPF produise pleinement ses effets en 2016, l’association doit encore travailler sur une cartographie claire des différentes plateformes, en précisant notamment aux entreprises quels sont les acteurs spécialisés sur leur secteur d’activité ou situés dans leur zone géographique. La médiation va pour sa part former progressivement ses collaborateurs pour qu’ils informent au mieux les dirigeants de TPE/PME sur les possibilités qui s’offrent à eux grâce au crowdfunding.

Une fois totalement effectif, ce partenariat devrait permettre d’accroître le flux des entreprises financées sur les plateformes de crowdfunding. Mais également rassurer les particuliers, qui pourront davantage diversifier leurs placements et sécuriser le rendement de leur épargne.

Pour en savoir plus sur l’actualité du financement participatif
Crowdlending : coup de pouce fical pour le prêt aux entreprises voté par les députés
Crowdfunding immobilier : quel risque pour l’investisseur ?
Le crowdfunding immobilier se développe à vitesse grand V