La SCPI de rendement Corum Convictions inaugure le paiement mensuel


La SCPI Corum Convictions a accéléré la fréquence de distribution des acomptes sur dividendes en procédant au paiement de revenus mensuels à ses associés depuis janvier 2016. Une politique de distribution qui rompt avec les pratiques des SCPI de rendement, habituées à effectuer des versements trimestriels.  

SCPI : place aux dividendes mensuels

Petite révolution dans l’univers de l’épargne immobilière. Et de l’épargne tout court. Jusqu’à présent, un porteur de parts de SCPI de rendement devait attendre chaque fin de trimestre pour percevoir la rémunération de son placement dans l’immobilier tertiaire, sous la forme d’un acompte sur dividende. Pour la première fois, une société civile de placement immobilier va rompre avec cette pratique en instaurant un versement mensuel des revenus.

« Première SCPI à faire bénéficier ses associés du versement mensuel »

C’est le choix fait par Corum Convictions, SCPI qui présente déjà la double particularité d’être diversifiée sur la zone euro et d’afficher les meilleurs rendements des SCPI à capital variable depuis son lancement en 2012. « Corum Convictions [est] la première SCPI à faire bénéficier ses associés du versement mensuel des dividendes » à compter de l’exercice 2016, revendique la société de gestion Corum AM dans un communiqué.

Au lieu de toucher leur dividende une fois par trimestre comme dans les autres SCPI de rendement, les associés de Corum Convictions le perçoivent désormais mensuellement, le 10 de chaque mois. Pour la société de gestion, ce passage à une distribution mensuelle des revenus présente un intérêt pour deux types de publics : d’une part les retraités, dans une optique de complément de revenus, et d’autre part les souscripteurs qui ont acheté leurs parts à crédit. Pour ces derniers, acomptes sur dividende de la SCPI et échéances du prêt « seront dorénavant concomitants ».

Perception de revenus à un rythme identique à l’immobilier physique

Ce mode de rémunération des parts de SCPI rapproche ainsi l’investissement en pierre papier de l’achat d’un bien en direct, où les loyers sont perçus tous les mois, sans les inconvénients de la gestion locative. Les détenteurs de contrats d’assurance vie ou de livrets d’épargne doivent quant à eux attendre chaque année pour récolter les fruits de leur épargne.

Corum AM a par ailleurs confirmé que le rendement attendu pour 2016 serait une nouvelle fois supérieur à 6%, en tenant compte du nouveau prix de souscription porté à 1060 euros au 1er juin 2016 . En 2015, le taux de distribution sur valeur de marché (DVM) a atteint 6,30% après 6,31% en 2014, 6,30% en 2013 et 3,01% en 2012.

Un bémol sur le délai de jouissance des parts

Le tableau aurait été idyllique pour les épargnants si une disposition n’avait pas été prise au détriment des nouvelles souscriptions. La société de gestion a en effet décidé de fixer la date d’entrée en jouissance des parts nouvelles émises depuis le 1er janvier 2016 au premier jour du sixième mois qui suit la souscription et son règlement. Auparavant, ce délai de jouissance était fixé au premier jour du troisième mois suivant la souscription.

En clair, l’acquisition de parts au mois de octobre 2016 n’entrainera la perception des premiers revenus qu’au mois d’avril 2017 alors qu’en conservant la formule précédente, le versement serait intervenu dès janvier 2017.