La Société Générale chute en Bourse après les stress tests


La Bourse de Paris repart dans le rouge en ce début de semaine, plombée par le recul du baril de Brent et par le secteur bancaire à la suite de la publication des résultats des stress tests. L'action Société Générale s'inscrit en forte baisse et le CAC 40 lâche 0,69%, à 4.409,17 points.

La Bourse de Paris repart dans le rouge

La valeur du 1er août 2016 : Société Générale

L’établissement financier est le moins bien classé des banques françaises à l’issue des stress tests de l’Autorité bancaire européenne (ABE), avec un ratio de fonds propres de 7,5%. Ces tests de résistance en cas de crise économique profonde durant trois années consécutives ont globalement montré une amélioration de la résilience des établissements de la zone euro, estime la Banque de France.

Reste que la SocGen n’arrive qu’à la 43ème place sur les 51 banques testées. La valeur chute de 3,67%, à 29,44 euros, et finit lanterne rouge du CAC 40. L’ensemble du secteur bancaire s’affiche en repli.

Air Liquide impacté par le rachat d’Airgas au premier semestre

Le fabricant de gaz industriels a publié un bénéfice net de 811 millions d’euros pour le compte du premier semestre 2016, en baisse de 4,6%. Ce résultat a été impacté par des coûts exceptionnels liés à l’acquisition de la société américaine Airgas, d’un montant de l’ordre de 100 millions d’euros avant impôts. Le groupe se dit néanmoins « confiant dans sa capacité à générer en 2016 une croissance à la fois du résultat net et du bénéfice net par action ». Le titre cède 2,42%, à 93,08 euros.

Amundi a franchi les 1.000 milliards d’euros d’encours sous gestion

Le gestionnaire d’actifs a atteint avec un an d’avance son objectif de 1.000 milliards d’euros d’encours sous gestion, avec 1.003,8 milliards d’euros d’actifs commercialisés au 30 juin 2016. Sur les six premiers mois de l’année, sa collecte nette s’élève à 16,8 milliards d’euros. Le bénéfice net ressort quant à lui à 278 millions d’euros, en progression de 1,4% par rapport au premier semestre 2015. Le cours de l’action bondit de 7,42%, à 42 euros, et la filiale du Crédit Agricole SA caracole en tête de l’indice SBF 120.

Veolia va vendre sa participation dans Transdev

La société de services collectifs a enregistré un excédent brut d’exploitation (Ebitda) de 1,58 milliard d’euros au premier semestre, en hausse de 5,6% à taux de change constants, grâce notamment aux réductions de coût estimées à 121 millions d’euros sur la période. Le management maintient ses perspectives financières, dont un Ebitda attendu en croissance d’environ 5% par an jusqu’en 2018.

Veolia a par ailleurs conclu un projet d’accord pour se désengager de Transdev, codétenu avec la Caisse des dépôts et consignations (CDC). Le groupe commencerait par céder 20% de l’opérateur de transports en commun à la CDC d’ici la fin de l’année, pour environ 220 millions d’euros. Il pourrait lui vendre ses 30% restants dans deux ans. Le titre s’adjuge 0,15%, à 19,89 euros.

Legrand confirme « pleinement » ses objectifs annuels

Le spécialiste des infrastructures électriques et numériques a fait part de ventes en croissance organique de 1,9% au premier semestre 2016, à 2,45 milliards d’euros. Son activité a été portée par une belle performance aux Etats-Unis, où le chiffre d’affaires a augmenté de 5,5% à périmètre et taux de change constants.

La direction confirme « pleinement » ses objectifs annuels et indique que Legrand poursuivra sa stratégie d’acquisitions « créatrice de valeur », après sept rachats d’entreprises déjà effectués au premier semestre. Le titre grimpe de 3,79%, à 51,22 euros, et prend la tête du CAC 40.

Le point sur le marché avec notre partenaire IG