LafargeHolcim se refinance et recule en Bourse


La Bourse de Paris finit la semaine dans le rouge, le CAC 40 abandonnant 0,93%, à 4.332,45 points, alors que les interrogations demeurent au sujet de la politique des banques centrales et sur la vigueur de l'économie américaine. L'action LafargeHolcim affiche l'une des plus fortes baisses de la journée.

La Bourse de Paris finit la semaine dans le rouge

La valeur du 16 septembre 2016 : LafargeHolcim

Le cimentier franco-suisse a placé avec succès deux émissions obligataires, l’une de 400 millions de dollars, d’une maturité de 10 ans avec un coupon de 3,5%, l’autre de 600 millions de dollars, arrivant à échéance dans 30 ans assortie d’un coupon de 4,75%. Ces opérations permettent d’allonger la maturité moyenne de la dette. Les fonds levés doivent servir à financer les besoins généraux du groupe.

LafargeHolcim a par ailleurs annoncé une réorganisation de ses fonctions centrales qui devrait se traduire par la suppression d’environ 250 postes d’ici la fin 2017, dont 130 à Holderbank en Suisse et 80 à L’Isle d’Abeau en Isère, à l’est de la France. Le cours de l’action recule de 2,22%, à 44,94 euros.

Cegedim anticipe des revenus annuels en croissance

L’éditeur de logiciels dans le domaine de la santé a fait part d’un chiffre d’affaires en progression de 4,3% au premier semestre 2016, à 215,5 millions d’euros. En revanche, son excédent brut d’exploitation (Ebitda) s’affiche en repli de 26,9%, à 25,7 millions d’euros, en raison d’investissements en ressources humaines et en innovation.

Comme indiqué en juillet, la direction a ajusté à la baisse son objectif annuel d’Ebitda, attendu en retrait de 10 millions d’euros par rapport à 2015. La réorganisation actuelle de l’entreprise doit générer de premiers effets positifs en 2017, « avec un effet plein en 2018 », a-t-elle précisé. Le groupe anticipe par ailleurs des revenus en croissance organique d’au moins 3% pour 2016. La valeur abandonne 0,77%, à 25,80 euros.

Axa va racheter l’équivalent de 461,9 millions d’euros d’actions

L’assureur a conclu une convention avec un prestataire de services d’investissement dans le cadre de laquelle il s’engage à racheter des actions, pour les annuler ensuite, pour un montant maximum de 461,9 millions d’euros. Cette opération vise à diminuer l’effet dilutif de l’augmentation de capital réservée aux salariés de la société, lancée le 26 août 2016. Le titre lâche 2,11%, à 18,57 euros.

Tarkett : HSBC passe à l’achat sur la valeur

Le spécialiste des revêtements de sol, notamment pour le secteur automobile, voit son cours de Bourse bondir de 6,40%, à 35,09 euros, alors que HSBC est passé à l’achat sur la valeur. La banque britannique estime que « tous les feux sont au vert » pour une croissance du chiffre d’affaires et une amélioration de la marge du groupe, rapporte Reuters.

Cellnovo lève 5,4 millions d’euros

La biotech à l’origine de la première micro-pompe connectée pour gérer son diabète a levé environ 5,4 millions d’euros auprès d’investisseurs institutionnels américains et européens, dans le cadre d’une augmentation de capital destinée à financer un projet de pancréas artificiel. Le titre plonge de 8,68%, à 5,79 euros.

Le point sur le marché avec notre partenaire IG