Le bitcoin a le vent en poupe


Le cours se stabilise, le cadre se définit et le marché ne cesse de s'accroître. Après une année 2013 riche en rebondissements, il semble que le Bitcoin commence sérieusement à s'établir sur le paysage financier du monde.

bitcoin-aligné-piéces(Antana)

Le Bitcoin, « une innovation remarquable ». Ces paroles ne sont pas celles d’un entrepreneur spécialisé dans les monnaies virtuelles mais bien celles de François Marc, rapporteur général de la commission des Finances au Sénat. Alors que la majorité des grandes institutions financières européennes se fendent sans cesse de communiqués critiquant les crypto-devises, voilà que les politiques se mettent à croire en elles et encouragent leurs développements. Ajoutés à cela, un cours stabilisé autour des 430 euros, un accroissement considérablement du nombre de commerçants acceptant les paiements en BTC (bitcoins), et la naissance du premier espace consacré a la monnaie numérique : 2014 pourrait bien être l’année de la confirmation pour le Bitcoin.

Un développement fulgurant

A la fin du premier semestre 2014, les sommes investies dans la crypto-devise (environ 85 millions d’euros) dépassaient déjà largement le total des investissements sur l’ensemble de l’année 2013 (65 millions d’euros). Ce sont les sociétés spécialisées dans le paiement électronique qui ont attiré le plus d’investisseurs avec 29% des montants placés depuis le début d’année. Dans le secteur du e-paiment, en France, la société Paymium, gérant du site bitcoin-central.net, entend inciter de plus en plus de commerçants à accepter les paiements en monnaies virtuelles avec son système de conversion automatique des BTC en euros qui permet aux marchands de ne pas conserver des Bitcoins est donc d’être victime de sa volatilité.

Depuis le mois de mai, Paris est la première capitale européenne à avoir sa maison du Bitcoin. L’espace consacré à la monnaie électronique est principalement un laboratoire d’idées et un incubateur de start-ups mais également un lieu de sensibilisation aux crypto-monnaies pour le grand public.

Une régulation attendue

Entre fin 2013 et début 2014, le Bitcoin a enchaîné mini-krach, envolée du cours et quelques scandales dont la faillite de la principale plateforme d’échanges Mt.Gox. Inquiétant pour la crypto-devise. Et pour parvenir a une stabilité durable, les acteurs attendaient une régulation à l’échelle nationale voire européenne. « Si on veut être compétitif dans le domaine il faut avoir des prises de positions tranchées et ambitieuse », estime Gonzague Grandval, fondateur de paymium. Même son de cloche du côté d’Eric Larchevêque, co-fondateur de la maison du Bitcoin,qui espère des règles claires « car il n’y rien de pire pour un entrepreneur que l’incertitude (…) on ne peut pas rester dans un flou juridique », a t-il insisté.

Ainsi le récent rapport réalisé par Tracfin (Traitement du renseignement et action contre les circuits financiers clandestins) dessinant les contours d’une régulation est plutôt une bonne nouvelle pour la stabilité du Bitcoin. De même les déclarations des sénateurs de la commission des Finances devraient rassurer encore.

Dès lors, le futur semble radieux pour les crypto-devises qui pourraient prendre une importance considérable dans les années avenir.

 

Lire également : Le Bitcoin ne financera pas les campagnes politiques en France