Le CAC 40 efface le « Brexit »


Après quatre séances consécutives à la hausse, l'indice phare de la Bourse de Paris a retrouvé le 12 juillet son niveau d'avant le 24 juin, date du résultat du vote sur la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne. Plastic Omnium profite de l'aval de Bruxelles sur son rachat de Faurecia.

L'indice de la place parisienne a atteint 4.331,38 points, retrouvant son niveau d'avant la chute boursière consécutive au référendum britannique

 

La valeur du 12 juillet 2016 : Plastic Omnium

Le plasturgiste a reçu le feu vert de la Commission européenne pour l’acquisition des activités de fabrication de pare-chocs de l’équipementier automobile Faurecia. En contrepartie, Plastic Omnium s’est engagé auprès de Bruxelles à céder des sites de production dans trois pays, dont quatre usines en France.

Cette opération permet à PO de conforter sa position de numéro un mondial des systèmes extérieurs de carrosserie avec une part de marché mondiale portée à 15%. Le titre prend 3,95% à 27,25 euros.

ArcelorMittal reboosté

Le cours de Bourse du sidérurgiste grimpe de 8,43% pour atteindre 5,11 euros par action. Cette progression résulte de la publication d’une note de Goldman Sachs dans laquelle la banque d’affaires relève ses prévisions de cours pour la majorité des métaux transformés.

Thales surveillé de près

L’électronicien a annoncé, à l’occasion du Salon aéronautique de Farnborough en Angleterre, le lancement du Fulmar X, un drone conçu pour assurer une large variété de missions de surveillance dans les domaines civil et militaire (surveillance des frontières, des catastrophes naturelles, des actes de contrebande et de terrorisme…). La valeur de l’ex-Thomson CSF s’affiche en hausse de 0,83% à 77,40 euros.

Accor bichonné

Les actionnaires de l’hôtelier français ont approuvé à 98,03% lors d’une assemblée générale extraordinaire organisée le 12 juillet le rachat du canadien FRHI, pour 2,7 milliards de dollars (2,4 milliards d’euros). En mettant la main sur les enseignes haut de gamme Fairmont, Raffles et Swisshotel, AccorHôtels se retrouve dans le peloton de tête des géants mondiaux de l’hôtellerie de luxe. Le cours de l’action s’apprécie de 1,65% à 37,61 euros.

Peugeot en demi-teinte

Au 1er semestre 2016, le groupe PSA a enregistré une hausse de 7,4% de ses ventes en Europe par rapport à la même période de l’an dernier. Le constructeur automobile a écoulé plus d’un million de véhicules sur le Vieux continent. Cette bonne performance ne permet toutefois pas de compenser la chute de 19,4% de ses ventes en Chine et en Asie du Sud-Est. Ce qui n’empêche pas le titre Peugeot de bondir de 6,49% à 11,89 euros.

 Le point sur le marché avec notre partenaire IG